Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"Mission Bern" pour le patrimoine : les deux projets des Pays de Savoie vont pouvoir être financés

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Comme la plupart des projets prévus dans la première vague de la "Mission Stéphane Bern" pour le patrimoine en péril, les deux projets des Pays de Savoie vont pouvoir recevoir une dotation grâce au loto et aux tickets à gratter. Son montant représentera 40 % du besoin de financement des projets.

Le Pont d'Évian est l'un des deux sites sélectionnés en Pays de Savoie.
Le Pont d'Évian est l'un des deux sites sélectionnés en Pays de Savoie. - Fondation-patrimoine.org

Bonne nouvelle pour les projets de la "Mission Stéphane Bern" pour le sauvetage du patrimoine en péril ! En Pays de Savoie, deux site sont concernés, le Chalet du Tour à Montsapey (Savoie) et le Pont d'Évian (Haute-Savoie). Ces deux projets vont toucher, grâce au Loto du patrimoine et aux jeux à gratter, une somme qui correspond à près de la moitié de leur besoin de financement, 40 % précisément, nous explique la Fondation du patrimoine en Rhône-Alpes. C'est une chance, pour concrétiser des projets souvent coûteux à leur échelle. Une véritable satisfaction et signe, aussi, que l'opération a fonctionné

Le moyen de concrétiser un projet

Si la Mission Bern peut attribuer autant à des petits projets, c'est que les Français ont été au rendez-vous des jeux à gratter et du Loto du patrimoine. Pour l'instant un peu plus de 19 millions d'euros ont été récoltés. 19 millions qui vont donc être répartis entre les projets. Pour ceux qui nous intéressent en Pays de Savoie, le pont d'Evian - édifice de 1736, situé sur les communes de Bioge et Féternes en Haute-Savoie et aujourd'hui emprunté par les randonneurs du GR5 - et le chalet du Tour - maison montagnarde à Montsapey - le bénéfice est total

En effet, la redistribution favorise les monuments non classés, le petit patrimoine, les édifices en péril, en leur donnant quasiment la moitié de ce dont ont besoin les porteurs de projet. Évidemment, il faut rajouter à ces sommes les autres subventions qui ont pu être demandées aux communes, à la région ou à des partenaires privés. Tout ça cumulé doit permettre de boucler les budgets des projets. D'ici quelques jours d'ailleurs, les porteurs de projets vont recevoir comme un cadeau de Noël : un courrier avec une idée plus précise de la somme qu'ils vont obtenir.

Au moins 40 000 euros pour le Pont d'Évian, "ce serait une énorme satisfaction"

Pour le Pont d'Évian, cela représenterait au moins 40 000 euros sur les 100 à 120 000 euros de travaux (le budget n'est pas encore tout à fait fixé) qu'il faut au total pour rénover l'ouvrage. C'est donc une coquette somme que le projet va pouvoir toucher grâce à la contribution des Français. Une très bonne nouvelle pour l'association "Les Amis de Bioge" qui s'est lancé dans le projet de restauration. 

"Je pense que ça bouclerait notre budget. C'est une très bonne initiative de Stéphane Bern et du gouvernement"  

Jean Luc Luzège, le président, est ravi : "Si c'est le cas, si on a ça, ce serait une énorme satisfaction", dit-il. "Je pense que ça bouclerait notre budget. Nous avons déjà une aide des communes, des intercommunalités, du département, de la Fondation du patrimoine, un peu d'argent collecté ailleurs. (...) C'est très bonne initiative de Stéphane Bern et du gouvernement. Ça touche tous les gens qui se sont battus pour ça et l'ensemble des gens, les élus, qui seront heureux d'apprendre cette bonne nouvelle" conclut ce bénévole très investi. 

Choix de la station

France Bleu