Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

MMA : Francis Ngannou, ancien SDF parisien, sacré champion du monde poids lourds UFC

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le Camerounais Francis Ngannou est devenu dans la nuit de samedi à dimanche le nouveau champion poids-lourds UFC en Arts martiaux mixtes (MMA), après un combat remporté par KO contre Stipe Miocic à Las Vegas (États-Unis).

Francis Ngannou, lors d'un précédent combat à Jacksonville (États-Unis)
Francis Ngannou, lors d'un précédent combat à Jacksonville (États-Unis) © AFP - DOUGLAS P. DEFELICE

Une revanche sur son adversaire du jour l'Américain Stipe Miocic, et un aboutissement après un parcours compliqué. À 34 ans, Francis Ngannou a remporté le titre le titre des poids lourds UFC d'Arts martiaux mixtes (MMA) cette nuit, à Las Vegas (États-Unis). Huit ans après être arrivé en France dans la peau d'un migrant.

Son adversaire KO au deuxième round

C'est désormais l'homme à abattre dans la catégorie "poids lourds" de l'Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus prestigieuse ligue de MMA. Francis Ngannou n'a eu besoin que de 52 secondes dans le deuxième round pour mettre à terre, complètement KO, son adversaire Stipe Miocic. Ce dernier l'avait battu sur décision des arbitres en 2018. Il a fallu deux ans de combats au Camerounais pour prendre sa revanche.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Je trouve difficilement les mots, je m'étais fait cette promesse de gagner. Accomplir cela, alors que personne ne pensait que je pouvais le faire est un sentiment si puissant. Donner tort à ceux qui doutaient de moi me donne une immense satisfaction", a commenté Francis Ngannou après coup.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Sans-abri à Paris avant d'être champion

Car Francis Ngannou a dû batailler pendant de longues années avant de devenir le champion qu'il est aujourd'hui. Ce colosse d'1,93 m et 113 kg a quitté le Cameroun pour arriver à Paris en 2013.

Vivant dans la rue pendant plusieurs mois, une rencontre va changer son destin. Celle, en 2011, avec Khater Yenbou, directeur-fondateur de l'association La Chorba. Il le fait entrer dans une première salle de MMA en 2013. Sept ans plus tard, Francis Ngannou compte désormais 16 victoires contre trois défaites dans l’Ultimate Fighting Championship.

"C’est l’histoire d’un jeune qui n’a pas eu beaucoup de chance dans la vie, mais qui ne s’est pas résigné, qui s’est permis de rêver. Je combats contre un sort qui m’était destiné, une situation à laquelle j’étais condamné", racontait-il à l’AFP, en 2018 avant son premier duel avec l'Américain Stipe Miocic.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess