Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Fêtes de la Madeleine 2018

Mont-de-Marsan : un antitaurin interpellé pendant la corrida

vendredi 20 juillet 2018 à 16:05 Par François-Pierre Noël, France Bleu Gascogne et France Bleu

Un antitaurin a été interpellé ce jeudi à Mont-de-Marsan, en pleines fêtes de la Madeleine. Le militant, connu pour ses actions en Espagne et à Dax, avait réussi à rentrer au sein de l'arène du Plumaçon. La corrida venait de commencer lorsqu'il a été reconnu par la police et amené au commissariat.

Les arènes du Plumaçon de Mont-de-Marsan
Les arènes du Plumaçon de Mont-de-Marsan © Radio France - Bernard Tessier

Mont-de-Marsan, France

Il s'en est fallu de peu pour que le coup réussisse : un antitaurin a été interpellé ce jeudi peu après 18 heures dans l'arène du Plumaçon à Mont-de-Marsan, alors que la deuxième corrida des fêtes de la Madeleine venait de commencer. Cet homme, d'origine néerlandaise, est une figure de la lutte anticorrida. Il a déjà participé à plusieurs actions de protestation dans des arènes en Espagne, notamment à Pampelune, et l'été dernier à Dax.  Son visage était donc connu des services de police. 

Il est rentré déguisé dans l'arène

Il est rentré ce jeudi dans l'arène avec un ticket acheté par une autre personne. Complètement déguisé, il arborait une fausse moustache et portait un grand manteau. Malgré tout, un policier l'a reconnu et s'est approché pour lui demander ses papiers d'identité. L'homme ayant refusé de se soumettre à ce contrôle, il a été emmené au commissariat. Là, les forces de l'ordre ont constaté, grâce à des pancartes qu'il cachait sous son manteau, qu'il avait bien l'intention de mener une action. Il a ensuite été relâché. Impossible de savoir s'il a désormais quitté Mont-de-Marsan. 

Lors de chaque corrida, des policiers présents dans l'arène sont chargés de faire un travail de physionomiste, c'est-à-dire d'identifier les personnes déjà présentes dans leurs fichiers et représentant une menace. Ils doivent par exemple repérer les personnes radicalisées, mais également donc, les militants anticorrida.