Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS - Montpellier accueille le tournage du nouveau feuilleton de France 2

mercredi 7 mars 2018 à 19:06 Par Bénédicte Robin, France Bleu Hérault

France Télévisions s'installe à Vendargues, dans la métropole de Montpellier. La présidente du groupe audiovisuel public Delphine Ernotte a inauguré ce mercredi les 16.000 mètres carrés de studios qui accueilleront le tournage du nouveau feuilleton de France 2 dffusé en septembre prochain.

Les éléments de décors du feuilleton de France 2 entreposés dans les grands studios de Vendargues
Les éléments de décors du feuilleton de France 2 entreposés dans les grands studios de Vendargues © Radio France - Bénédicte Robin

Vendargues, France

Pour le moment, ces vastes studios de 16.000 mètres carrés ressemblent à un vaste hangar encore en travaux. À un mois du début du tournage, les deux plateaux, l'un pour les appartements, l'autre un commissariat, sont en cours de finition. Il en va de même pour le lieu qui accueillera le "bar" de ce feuilleton dont pour le moment presque rien ne filtre. "C'est un secret industriel" se plaît à répéter Delphine Ernotte quand on lui demande de quoi sera fait ce nouveau programme, à quelle heure il sera diffusé, qui fera partie du casting ou encore combien d'euros sont investis. 

La présidente de France Télévisions a tenu à l'inaugurer en personne car c'est un projet majeur pour le groupe audiovisuel. Outre le tournage du feuilleton, le site pourra accueillir d'autres productions (cinéma, téléfilms) et servira également de site de stockage pour les éléments de décors des autres programmes de fiction du groupe.

L'histoire d'une jeune femme qui revient à Montpellier...

Même si le groupe et la production veulent rester le plus discrets possibles, Sophie Gigon, la responsable de la fiction "Daytime" (journée) de France 2  a consenti a donné quelques petits éléments de synopsis : "C'est l'histoire d'une jeune femme qui revient à Montpellier. Elle n'y a pas mis les pieds depuis l'adolescence. Elle est partie sur un drame et quand elle va revenir, tout ne va pas être aussi simple qu'elle le pensait". L'histoire promet donc du suspense, un peu d'intrigue policière également puisqu'un des éléments de décor récurrent sera un commissariat. 

Du côté des acteurs, on nous annonce des têtes "connues", des moins connues et certaines originaires de la région, sans plus de précision.

Un tournage entre studio et plein air, dans l'Hérault et le Gard

Le feuilleton ne sera pas tourné en intégralité en studio mais "pour moitié en extérieur", insiste le producteur Toma de Matteis, qui a longtemps travaillé sur un autre feuilleton de France Télévisions, "Plus belle la vie". "Nous irons à Montpellier, à La Grande-Motte mais aussi à Nîmes. Un peu partout entre l'Hérault et le Gard" explique Toma de Matteis pour qui ce territoire est à la fois riche de paysage et de soleil ! C'est aussi pour des raisons de météo clémente que la région a été retenue comme lieu de tournage car pour un feuilleton diffusé quotidiennement du lundi au vendredi, le tournage aussi est quasi quotidien.

400 emplois directs et indirects

Ce feuilleton promet également des retombées économiques importantes. 400 emplois directs et indirects sont annoncés et cela, de manière pérenne. France Télévisions a signé pour neuf ans. En 2017, l'Occitanie est devenue la troisième de France en heures de tournage de cinéma, séries et fictions souligne, Carole Delga, la présidente de la région.