Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Montpellier fête 30 ans de graffiti dans la ville

-
Par , France Bleu Hérault

1989-2019. Cela fait cette année trente ans que le graf a débarqué à Montpellier. Pour l'occasion, un graffeur montpelliérain organise un festival avec les plus grands artistes de la discipline. Des performances en direct ont lieu tout le week-end quai du Verdanson, berceau du graf à Montpellier.

Une vingtaine de graffeurs repeignent le quai du Verdanson à l'occasion des trente ans de la discipline à Montpellier
Une vingtaine de graffeurs repeignent le quai du Verdanson à l'occasion des trente ans de la discipline à Montpellier © Radio France - Elena Louazon

Montpellier, France

Perché sur une échelle, bombe à la main,  Resk, graffeur à Montpellier depuis 25 ans, dessine des petits traits. Le geste est précis. "C'est une esquisse...ça dessine un peu le squelette de mon grafiti en fait, souri le jeune homme. Mais après on va partir sur des volumes en deux ou trois dimensions !"

A côté de lui, une demi-douzaine d'artistes s'affaire à repeindre les murs du quai du Verdanson. A tous, il faudra encore quelques jours pour venir à bout de leur œuvre, haute et large de plusieurs mètres. Mais ils devront avoir terminé dimanche soir, pour la fin du festival de graffiti organisé sur le quai à l'occasion des trente ans de la discipline à Montpellier. 

Montpellier, "petite capitale" du street-art

Montpellier et le graf, c'est une longue histoire d'amour. Trente ans que les artistes peignent sur les murs de la ville, et ce weekend on fête l'anniversaire de l'arrivée de la discipline à Montpellier. Pour l'occasion, un festival est organisé quai du Verdanson, où est né le mouvement. 

Autrefois considérés comme de la dégradation, les grafitis sont devenus un art. A tel point que des graffeurs de toute l'Europe se relaient pour repeindre le quai. 

Olivier et les regarde au loin. Il est venu d'Angers pour faire découvrir le graf à sa fille. "C'est un mouvement qui est très important. On vit une époque charnière de l'art et comme j'explique à ma fille, je pense que l'art est dans la rue, bien plus que dans les musées. De grands artistes ont içi et c'est foisonnant d’œuvres. C'est un musée à ciel ouvert, Montpellier."

"Mon objectif c'était de dire : « Nous ne sommes pas que des tags dans la rue », explique l'organisateur du festival, Nicolas-Xavier Callu. Il y a du talent, il y a de la créativité, il y a de la profondeur. Il y a des artistes. On a tout appris dans la rue, mais c'est pas pour autant qu'il n'y a pas de talent, bien au contraire ! Et aujourd'hui, le street art a une telle place sur le marché de l'art contemporain mondial... C'est loin d'être anodin."

La réalisation d'un graf peut prendre plusieurs jours - Radio France
La réalisation d'un graf peut prendre plusieurs jours © Radio France - Elena Louazon