Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Morbihan : la Semaine du Golfe 2021 est annulée

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

La Semaine du Golfe devait se dérouler du 10 au 16 mai. Mais la préfecture du Morbihan a décidé de l'annuler, estimant que "l'évolution de la pandémie rend incompatible le maintien d'un tel événement".

La Semaine du Golfe devait fêter ses 20 ans cette année
La Semaine du Golfe devait fêter ses 20 ans cette année © Radio France - François Rivaud

La 11e édition de la Semaine du Golfe devait accueillir un bon millier de bateaux, environ 5.000 marins et 200.000 visiteurs. Les organisateurs y ont cru jusque au bout. La semaine dernière, ils ont porté en préfecture les dossiers liés à l'organisation, notamment ceux des communes participantes, pour une validation par les services de l'Etat. En fin de semaine, Gérard d'Aboville, le commissaire général de la Semaine du Golfe, a eu un entretien avec les services de la préfecture. Mais le préfet, Patrice Faure, laissait entendre "qu'il serait difficile de maintenir l'événement". Les organisateurs ont attendu cette semaine la confirmation officielle. 

Elle est arrivée ce mercredi et dit en substance sous la signature de Patrice Faure : "Lors de notre rendez vous du 4 mars dernier, vous avez sollicité mon avis sur la faisabilité de cette manifestation nautique, culturelle, populaire et touristique (...) La nette dégradation du contexte sanitaire et l'absence de perspectives quant à l'évolution de la pandémie rend incompatible le maintien d'un tel événement (...) tout du moins sur son volet terrestre qui relève de ma compétence (...) En effet il sera sans doute difficile de respecter les règles de distanciation physique et les gestes barrière"

Les bateaux viennent parfois de loin, comme "Pohoda", un voilier de la République Tchèque en 2019
Les bateaux viennent parfois de loin, comme "Pohoda", un voilier de la République Tchèque en 2019 © Radio France - François Rivaud

Rendez-vous dans deux ans

Les responsables de la Semaine du Golfe ont réagi dans un communiqué : "Malheureusement, malgré le travail remarquable effectué par les communes et les associations de bénévoles pour élaborer des manifestations terrestres respectant les contraintes sanitaires, Monsieur le préfet du Morbihan nous informe que, considérant l’évolution de l’épidémie Covid19, l’événement ne pouvait pas être autorisé. L'organisation de la Semaine du Golfe prend acte de cette décision et, bien évidemment, s'y conforme. Avec nos remerciements pour tous ceux qui nous ont soutenu dans cette phase préparatoire et nos regrets pour les nombreux participants qui avaient manifesté le désir de participer à cet événement, nous vous donnons rendez-vous dans deux ans, pour la prochaine Semaine du Golfe. Cette 11e édition, s’inscrivant dans le calendrier international des grands événements maritimes, ne peut être reporté d’un an mais aura lieu en 2023".

Le voilier "Ring Andersen" était inscrit pour cette édition 2021 de la Semaine du Golfe
Le voilier "Ring Andersen" était inscrit pour cette édition 2021 de la Semaine du Golfe © Radio France - François Rivaud

Quand à l'idée de monter un projet à minima, les organisateurs l'ont écartée. "Ce n'était pas possible de mettre sur pied une Semaine du Golfe avec un format réduit, sans animations à terre, sans restauration et avec le problème du couvre-feu à 18 heures", précise Gérard d'Aboville. 

Dommage pour l'économie locale 

Une étude commandée par le département du Morbihan et réalisée par le cabinet GECE de Rennes, montrait en effet que cet événement a des retombées très positives pour l'économie locale dans le pays de Vannes et le pays d'Auray. Le budget dont disposent les organisateurs est d'environ 1,5 million d'euros, dont plus de 80 % d'argent public. Le reste étant financé par des partenaires privés. "Sur ce million et demi, nous constatons que les retombées économiques globales pour le territoire sont de 14 millions. Cela veut dire que pour un euro investi, nous en générons à peu près 10 et cela profite à l'économie locale du pays de Vannes et du pays d'Auray", précisait il y a quelques semaines, Polig Belenfant, directeur général de la Semaine du Golfe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess