Culture – Loisirs

Mort de David Bowie : "En 20 ans de magasin, j'avais jamais vu un client pleurer"

Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel et France Bleu lundi 11 janvier 2016 à 20:59

David Robert Jones, Alias Bowie
David Robert Jones, Alias Bowie © Maxppp - George Campos, Maxppp

En Bretagne comme ailleurs, les ventes du dernier album de David Bowie se sont envolées lundi après la mort de la légende du rock. "Black Star" est en rayon depuis quelques jours seulement. Et certains sont venus l'acheter avec beaucoup d'émotion.

Midi à Brest, ce lundi 11 janvier, le disquaire Dialogues Musiques voit défiler les acheteurs du dernier David Bowie, Black Star. " Forcément, dès l'ouverture, le premier disque vendu aujourd'hui, c'était Bowie. Mais dès sa sortie vendredi, il marchait très bien. " Mathieu et tous les membres de l'équipe savent qu'ils vont devoir faire des stocks  " _On commence à avoir l'habitude avec Lemmy de Motorhead... Delpech aussi... Là, on a commandé pas mal de Best-Of, et toute la discographie, pour avoir un beau rayon. Mais on espère être dans les premiers, parce que tout le monde va faire comme nous. Ce matin, on a vendu un Motörhead et un Bowie à une même personne. C'est dommage, mais c'est comme ça_. " 

Chez Dialogues Musiques, Brest - Radio France
Chez Dialogues Musiques, Brest © Radio France - Benjamin Bourgine

Le responsable du magasin, Lionel, note que ce genre d'artiste parle à toutes les générations " Nous sommes tous, au sein du magasin, de générations différentes, et il y a toujours un disque de Bowie qui a parlé à chacun, au cours de sa carrière. Donc on était tous chagrin avant l'ouverture. "

Les ventes de disques de Bowie s'envolent

Et puis, les clients passent, certains livrent une anecdote, un souvenir. Hervé : " ça m'a fait un choc. C'est extraordinaire ce qu'il faisait ce type. Il savait se réinventer, c'était pas quelqu'un qui restait sur ses positions. Je les ai tous. En 33 tours. " Sylvain : " Je retiens surtout Ashes to Ashes, dans les années 80. Le personnage en lui-même ne m'intéresse pas vraiment, mais sur l'ensemble de ces albums, c'est toujours intéressant. L'album où il y a -Let's Dance-, que j'aime pas trop, est très facile d'accès. -Aladinn Sane- était très original aussi. " Enfin, Malo, 45 ans, la larme à l'oeil et la voix chevrotante. " J'ai entendu la nouvelle ce matin à 8h. J'ai hurlé. C'est comme si j'avais perdu un membre de ma famille. Je suis dévasté. " Même les vendeurs de chez Dialogues sont touchés. " En 20 ans de boutique, j'avais jamais vu un client pleurer en payant son disque. " dit l'un d'eux. 

Olivier Pédron, ingénieur du son, a croisé la route de David Bowie

Autre souvenir, pour le Morbihannais Olivier Pédron, jeune retraité des consoles de son, un concert extraordinaire, à Montreux en 2002. Lui qui habite désormais à Locmiquélic, était le responsable du son dans le grand auditorium de Montreux quand Bowie y a donné un concert mémorable. " L'équipe de Bowie, ils sont arrivés, ils étaient charmants. Lui est venu saluer tout le monde. Généreux, adorable. Beau comme un Dieu. Il a fait son concert, une heure et demi. Un rappel, une demi-heure. Et ensuite, alors que les gens commençaient à bouger, il est revenu, et il a dit, -attendez, je vais vous jouer l'intégralité de mon dernier album- Et il a rejoué une heure entière. C'est le plus beau concert que j'ai vu de ma vie, et beaucoup disent aussi, peut-être l'un des plus grands concerts de Bowie lui-même. "

Souvenirs d'Olivier pédron à Montreux, au concert de Bowie en 2002