Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Mort de Joan-Pau Verdier : le chanteur occitan en 10 titres

-
Par , France Bleu Périgord

Joan-Pau Verdier laisse derrière lui une longue carrière marquée par la défense de la langue d'Oc et 17 albums. France Bleu Périgord vous a fait une sélection de 10 de ses titres.

Joan-Pau Verdier a enregistré 17 albums durant sa carrière
Joan-Pau Verdier a enregistré 17 albums durant sa carrière - Photo publiée sur le Facebook Jean Bonnefon et partagée avec son accord

À travers plus de 40 ans de carrière, Joan-Pau Verdier aura laissé de nombreux titres. Voici une sélection de 10 de ses chansons pour tenter de retracer ces années de musique et de défense de la langue occitane.

Un premier disque en 1973

Après avoir fait ses marques dans les cabarets "Rive gauche" et interprété des textes de l'Agonacois Michel Chadeuil, Joan-Pau Verdier sort son premier album en occitan en 1973 après avoir signé chez Philips. La major chercher alors ce que l'on appelait à l'époque les chanteurs "folks". Parmi ses premiers titres diffusés à la radio, on trouve "Desemplumat".

Après un premier 33 tours, il sort l'année qui suit un nouvel album "L'Exil". Le disque possède d'ailleurs une première chanson qui rend hommage à Léo Ferré, un artiste que Joan-Pau Verdier admire depuis toujours.

Son album concept "Tabou-le-Chat"

Parmi les plus grands succès de Joan-Pau Verdier, il y a son album "Tabou-le-Chat" sorti en 1977, dont le titre du même nom.

En 1980, il signe la bande originale du film "Histoire d'Adrien". Le film occitan réalisé par son ami d'enfance Jean-Pierre Denis qui obtiendra la Caméra d'or au festival de Cannes la même année.

La rupture avec Philips

En 1983, il se retrouve sans maison de disque. C'est la rupture avec la major Philips qui l'a propulsé et avec qui il a signé 7 albums. Les disques qui suivront devront se faire en auto-production ou sous de petits Labels. Il sortira en 1987 "5e saison" son premier album hors Philips. 

Dans les années 90, il fonde le groupe "Bigaròc" avec les membres de "Peiraguda". Il sort en 1993 "Vingt ans aprèp" dans ce nouvel album un titre va rester "L'eissarpa de fuoc". La chanson sera d’ailleurs la préférée de Martial Peyrouny son acolyte à la radio pendant de nombreuses années. 

Les reprises de Léo Ferré et Georges Brassens

Joan-Pau Verdier n'a jamais caché durant sa carrière son admiration pour Léo Ferré. Il lui a même consacré deux albums de reprises dont un en occitan et de nombreux hommages sur ses autres disques. Ici, une reprise de "Ni dieu ni maître" traduit par "Ni Diu, Ni Mestre" et enregistrée la première fois en 1975.

Le chanteur occitan reprend aussi Georges Brassens et s'allie avec ses amis Jean Bonnefon et Patrick Salinié pour enregistrer deux albums hommages. Ci-dessous un extrait avec "Je me suis fait tout petit".

Un dernier disque en 2010

Dans sa carrière, Joan-Pau Verdier aura enregistré 17 albums. Le dernier "Les rêves gigognes" est sorti en 2010. 

Joan-Pau Verdier a continué à se produire sur scène jusqu'à récemment. Il avait participé en 2011 au festival des cultures occitanes, l'Estivada, à Rodez. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu