Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort de l'artiste Christo : l'emballage à Paris de l'Arc de Triomphe est l'un de ses derniers projets

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'artiste Christo est mort à l'âge de 84 ans dimanche à New York. L'emballage à Paris de l'Arc de Triomphe est l'un de ses derniers projets. Il y pensait depuis 1962 et cet emballage devrait avoir lieu en septembre 2021. En 1985, le maître de l'empaquetage avait déjà emballé le Pont Neuf.

L'emballage de l'Arc de Triomphe à Paris devrait se faire en septembre 2021
L'emballage de l'Arc de Triomphe à Paris devrait se faire en septembre 2021 © Maxppp - Michael Kappeler

L'Arc de triomphe à Paris sera-t-il emballé comme l'avait voulu l'artiste Christo qui est mort dimanche à New York à l'âge de 84 ans ? La question se pose aujourd'hui après la disparition du maître de l'emballage même si Bernard Blistène, directeur du Centre Pompidou, sur Franceinfo ce lundi matin, a dit : "Je le souhaite ardemment. Christo disait toujours que ces projets devaient continuer. Il y a autour de lui une équipe extraordinaire".

Christo devait emballer l'Arc de Triomphe en septembre 2020 mais le projet avait été  reporté d'un an en raison de la pandémie de covid-19. Il est désormais programmé pour septembre 2021.

Le projet de Christo pour l'Arc de Triomphe à Paris
Le projet de Christo pour l'Arc de Triomphe à Paris © Maxppp - ANDRE GROSSMANN / 2019 CHRISTO / HANDOUT

Une exposition Christo prochainement au centre Pompidou

Hasard du calendrier, le Centre Pompidou consacre une exposition à Christo du 1er juillet au 19 octobre 2020. Christo a participé à la réalisation de cette exposition qui désormais résonne comme un hommage.

Christo
Christo © AFP - BRITTA PEDERSEN / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE

Christo avait déjà emballé le Pont Neuf à Paris

Christo restera dans les mémoires comme un artiste étonnant qui emballait les monuments. Il était l'inventeur de "l’entoilage de l'espace". En 1985, il emballe le Pont-Neuf à Paris. Ce projet gigantesque, a demandé 40.000 m2 de toile et l'intervention de 300 professionnels sur place, des ingénieurs, charpentiers, alpinistes, hommes-grenouilles, élagueurs.

Le Pont Neuf emballé par Christo
Le Pont Neuf emballé par Christo © AFP - YURYI ABRAMOCHKIN / SPUTNIK / SPUTNIK VIA AFP

L'emballage du Pont Neuf avait nécessite 10 ans de préparation pour deux semaines de visibilité mais cette oeuvre monumentale a marqué les esprits et ceux qui l'ont vue ne l'oublieront jamais.

Près de 40.000 m2 de toile pour emballer le Pont Neuf
Près de 40.000 m2 de toile pour emballer le Pont Neuf © Maxppp - WAFFLART Remi

Jack Lang et Anne Hidalgo saluent l'artiste 

Christo était "un esthète génial et rêveur, un esprit libre", a réagi lundi l'ancien ministre de la Culture de François Mitterrand, Jack Lang. "Il admirait et respectait les lieux qu'il parait de matière, qu'il dissimulait pour mieux les magnifier. Artiste passionné, discret, sensible et généreux, Christo voulait simplement provoquer l'émotion, l'émerveillement, la surprise et la beauté", écrit encore Jack Lang. 

"Grande tristesse. Artiste de génie, Paris était l'une des villes où il aimait le plus créer... Son projet à l'Arc de triomphe confirmait son amour pour la capitale", a réagi sur Twitter la maire la ville Anne Hidalgo

Christo était très attaché à Paris 

L'artiste, naturalisé américain, est né Christo Vladimirov Javacheff en Bulgarie le 13 juin 1935. Il étudie aux Beaux-Arts de Sofia, avant de quitter son pays en opposition au Parti communiste au pouvoir.  

Il arrive à Paris, en 1958. Il fréquente le groupe des Nouveaux réalistes, artistes qui privilégient les "actions-spectacles" et travaille avec des matériaux  comme le plastique, les détritus, les voitures. 

C'est aussi à Paris qu'il rencontre celle qui deviendra sa compagne et sa collaboratrice, Jeanne-Claude Denat de Guillebon. 

Ils entament une carrière conjointe où ils ont marqué l'art contemporain de leur démesure : des enveloppements gigantesques de monuments célèbres, Musée d'art contemporain, Chicago (1969) - Leonard de Vinci, Piazza Scala, Milan (1970) - Reichstag, Berlin (1995), qui exigeaient des sommes importantes et souvent plusieurs années de préparation pour voir le jour de façon éphémère.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess