Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Mort de Michel Legrand : le compositeur rendait hommage à la Normandie sur France Bleu en 2015

Le compositeur français Michel Legrand est mort dans la nuit de vendredi à samedi 26 janvier, à l'âge de 86 ans. Trois fois oscarisés pour ses bandes originales, il était très attaché à la Normandie, théâtre de nombre de ses films.

Le compositeur aux 3 Oscars est mort dans la nuit de vendredi 25 à samedi 26 janvier 2018 à l'âge de 86 ans.
Le compositeur aux 3 Oscars est mort dans la nuit de vendredi 25 à samedi 26 janvier 2018 à l'âge de 86 ans. © Maxppp - L'EST REPUBLICAIN

Caen, France

L'auteur-compositeur-interprète français Michel Legrand est décédé. Son attaché de presse l'a annoncé ce samedi 26 janvier. Il avait une renommée mondiale, et a reçu au cours de sa longue carrière trois Oscars pour ses musiques de film. C'est lui qui a créé les thèmes des Parapluies de Cherbourg ou encore des Demoiselles de Rochefort.

Beaucoup de ses films sont rattachés à la Normandie. En 2015 la 29ème édition du festival du film de romantique de Cabourg avait d'ailleurs rendu hommage à son travail. Pour l'occasion plusieurs de ses films avaient été diffusés. Notamment "5 jours en juin" réalisé en 1989 avec Sabine Azéma et Annie Girardot. A l'époque, il s'était confié sur France Bleu Normandie au micro de Rodolphe Baudry .

Il était revenu sur la genèse de ce film né dans la région : "J'ai dédié ce film à ma mère. En 1944 j'avais douze ans. J'ai été reçu le jour du 6 juin 1944 au Conservatoire à Paris. On devait rejoindre avec ma mère le reste de la famille en Normandie. Le jour du débarquement les Allemands avaient interdit les trains et les autobus. On a finalement fait le voyage en bicyclette, on s'est caché, on a passé une nuit dans le foin, chez les résistants. On n'a jamais eu le temps de refaire ce voyage avec ma mère, parce qu'elle est morte. Je me suis dit : c'est très grave, je vais faire le film de notre voyage pour elle."

"En juin 1944 avec ma mère j'ai rejoint le reste de ma famille en bicyclette en Normandie" - Michel Legrand

En 1994, toujours sur France Bleu Normandie, au micro de Michel Dubourg, il évoquait sa passion pour la musique : "Que ce soit au théâtre, l'essentiel est de jouer, que ce soit au théâtre ou en club. En ce qui concerne le jazz, je crois beaucoup à l'apprentissage sur le tas. Plus les musiciens autour de vous sont formidables plus vous progressez. Il faut jouer partout tout le temps, il n'y a que cette méthode."

"L'important, c'est de jouer, partout, tout le temps" -Michel Legrand