Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Mort de Tobe Hooper, le réalisateur du film d'horreur "Massacre à la tronçonneuse"

dimanche 27 août 2017 à 18:48 - Mis à jour le dimanche 27 août 2017 à 19:08 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Le réalisateur américain Tobe Hooper, auteur du film culte "Massacre à la tronçonneuse" et l'un des grands noms du film d'horreur, est décédé samedi à l'âge de 74 ans, selon des médias américains.

Mort de Tobe Hooper, le réalisateur de "Massacre à la tronçonneuse"
Mort de Tobe Hooper, le réalisateur de "Massacre à la tronçonneuse" © AFP - Michael Buckner / Getty Images North America /

Joues rebondies, lunettes ovales finement cerclées et sourire, Tobe Hooper, n'avait pas la tête de l'emploi pour faire peur mais son "Massacre à la tronçonneuse" ("Texas Chain Saw Massacre") a révolutionné le genre et l'a rendu célèbre à plus de 30 ans à peine.

Le long-métrage est présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 1975 mais interdit en raison de son extrême violence dans plusieurs pays dont la France et le Royaume Uni, un pays où il ne pourra être vu que 25 ans plus tard. Les interdictions donnent au film une aura particulière, mais c'est aussi le style de Hooper qui séduit le public.

Délaissant les zombies et les fantômes, le réalisateur opte pour un cinéma très réaliste et parvient à créer chez le spectateur un niveau d'angoisse rarement égalé. Violence, souci du détail et bande-son glaçante y contribuent pleinement.

L'histoire raconte le sort funeste de cinq jeunes gens tombés en panne d'essence au Texas et partis frapper à la porte d'une ferme isolée. Dans ce recoin rural de l'Amérique, ils tombent sur une famille de dégénérés et vont être les victimes de "Leatherface", un homme au masque en peau humaine. Entre les mains de ce personnage, tronçonneuse mais aussi marteau, pioche ou croc de boucher vont devenir des instruments de mort.

Tourné pour seulement 300.000 dollars, "Massacre à la tronçonneuse" fut un succès et le film indépendant le plus profitable des années 70, affirme Variety. Tobe Hooper en fera une suite, sortie en 1986, sans parvenir à rééditer son coup de maître.

Entre temps, le réalisateur a creusé la veine du film d'horreur avec "Le crocodile de la mort" (1977) et "Massacre dans un train fantôme" (1981) et surtout "Poltergeist" en 1982, produit par Steven Spielberg et rapidement en haut du box-office.

(avec AFP)