Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Nancy : le Musée lorrain s'apprête à fermer ses portes pour 5 ans

jeudi 29 mars 2018 à 18:53 Par Angeline Demuynck, France Bleu Sud Lorraine

C'est un chantier pharaonique qui se prépare au palais des ducs de Lorraine, à Nancy : près de 5 années de travaux pour une métamorphose en "musée-promenade" à l'horizon 2023. Le projet, la controverse, les souvenirs : on vous dit tout!

L'entrée du musée se fera par ce nouveau bâtiment en verre
L'entrée du musée se fera par ce nouveau bâtiment en verre - Crédits agence Dubois & Associés - DR

Il va fermer ses portes pour près de 5 ans. Le Musée lorrain de Nancy accueille pour la dernière fois les visiteurs jusqu'au 2 avril au soir, avant le coup d'envoi des travaux de rénovation. Le chantier va durer jusqu'en 2023 et coûter plus de 43 millions d'euros

Un projet alliant ancien et moderne

La municipalité souhaite en faire un "musée promenade", ouvert sur l'extérieur. L'ensemble alliera l'ancien et le moderne avec notamment la construction d'un grand bâtiment en verre dans l'actuelle cour du musée. C'est par là, via un passage souterrain que se fera l'entrée dans les salles d'expositions. Quant au mur du XVIIIe siècle, sujet de controverse ces dernières années, il sera bien conservé, tout comme le bâtiment de l'ancienne écurie.  Ils offriront un passage vers les jardins et le palais du gouverneur.  

Depuis l'automne dernier, les œuvres sont préparées pour le transport. Il y a 1.500 œuvres exposées à déplacer sans compter les 60.000 pièces conservées dans les réserves. D'ici à la fin de l'année 2018, elles auront toutes quitté l'enceinte du palais ducal, direction l'église des cordeliers, le musée des beaux arts et la réserve des musées de la métropole. "Fermer un musée ce n'est pas anodin, c'est une grande responsabilité", admet Richard Dagorne, le directeur du musée.

Un projet controversé

Plusieurs voix se sont élevées contre ce projet, notamment celle de Françoise Hervé, conseillère municipale privée de délégation depuis qu'elle a exprimé son opposition. "Nous sommes sur le lieu le plus chargé d'histoire de Nancy, nous sommes dans l'endroit le plus protégé de Nancy, nous avons une protection très forte du point de vue du secteur sauvegardé et _on fait une croix là-dessus avec le consentement de l'Etat_, je trouve ça absolument effarant", analyse t-elle. 

L'association pour le rayonnement et le patrimoine de Nancy s'inquiète également de ce chantier. "Nous nous posons des questions sur le bâtiment en verre qui sera introduit dans un domaine qui est le cœur de l'histoire lorraine"., résume Arnaud Gérard, son président. "Il n'y aura pas un centime dépensé dans ce bâtiment qui permettra d'améliorer les collections du musée", déplore t-il.

Le maire de Nancy défend son projet. Selon Laurent Hénart, l’investissement de la ville de Nancy, sur cinq ans, correspond à 2 millions d'euros par an, soit «moins que l’investissement pour moderniser les écoles de la ville. Le coût total des travaux (43.7M d'euros) est pris en charge par la ville, l'Etat, la Région et le Département.

L'actuelle cour du musée lorrain - Radio France
L'actuelle cour du musée lorrain © Radio France - Angeline Demuynck

Un musée cher au cœur des Lorrains

A quelques jours de la fermeture, les Lorrains sont nombreux à s'offrir une dernière visite. "Beaucoup de Lorrains ont des souvenirs d'enfance du musée, raconte Richard Dagorne, beaucoup sont venus visiter, avec leur classe, la section des arts et traditions populaires". Un attachement qui s'est exprimé "dans les débats qui ont entouré le projet et la consultation publique qu'on a menée", estime le conservateur en chef du patrimoine.  

Pour ce dernier week-end d'ouverture du musée, des animations spéciales sont prévues.