Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Nancy, ville thermale : plus de 100 millions d’investissements et une bataille de chiffres

jeudi 5 juillet 2018 à 17:18 Par Thierry Colin, France Bleu Sud Lorraine

Le feu vert pour une cité thermale à Nancy sera voté ce vendredi 6 juillet. Le deuxième groupe thermal français, Valvital a été choisi. L’opposition de gauche à la Métropole estime que la montée du tramway à Brabois aurait dû être la priorité des investissements du Grand Nancy.

Une fois le projet voté, l'ouverture du nouveau centre thermal est prévu pour 2022.
Une fois le projet voté, l'ouverture du nouveau centre thermal est prévu pour 2022. © Radio France - Thierry Colin

Nancy, France

Un hôtel et un restaurant devraient, à terme, remplacer les pelouses et le bassin de plongée de la piscine découverte Louison Bobet à Nancy. Et dès 2022, une nouvelle cité thermale pourrait voir le jour, un projet à 117 millions d’euros TTC, présenté aux conseillers communautaires ce vendredi 6 juillet, juste avant le match de l’équipe de France. 

Cure thermale et douches pénétrantes

Sauna, hammam, spa, bassins nordiques - qui permettent de se baigner en extérieur en plein hiver - mais aussi 85 cabines de soin, des espaces de repos en intérieur et en extérieur. Une partie loisir avec une entrée à 6 euros. Mais aussi une partie cure thermale avec cabines de massage, bains en baignoires ou autre douches pénétrantes. Un large espace réservé aux curistes qui suscite la colère de certains usagers de la populaire piscine découverte. Les bâtiments grignotent sur les parkings actuels qui seront en partie sous-terrain.

Un large espace sera réservé aux curistes sur le site de Nancy-Thermal. - Radio France
Un large espace sera réservé aux curistes sur le site de Nancy-Thermal. © Radio France - Thierry Colin

«Nous allons devenir la plus grande ville thermale française», assure André Rossinot, le président de la Métropole qui propose un partenariat public-privé. Valvital, 2ème groupe thermal français, a remporté l’appel d’offre et les deux autres postulants, Vinci Construction et Exterimmo pourrait empocher 200 000 euros d’indemnisation chacun pour leur projet non retenu.  

Un projet ambitieux rejeté par le chef de fil de l'opposition à la Métropole, Hervé Féron qui votera contre. Selon le conseiller métropolitain socialiste et maire de Tomblaine, il y a une priorité : c'est le tramway à Nancy et pour lui, ce projet est précipité alors que les finances de la Métropole ne le permettent pas. 

La ligne 1 du tramway sur le plateau de Brabois doit être une priorité - Hervé Féron.

La Métropole espère accueillir plus de 15 000 curistes par an. La participation publique à l’investissement est de 25 millions d’euros. Mais pour Hervé Féron, qui y ajoute une contribution publique annuelle de près de deux millions d’euros sur 27 ans, c'est près de 80 millions dépensés alors que la priorité des investissements devraient aller au futur tramway pour qu'il monte jusqu'à Brabois : «Je ne connais pas un investisseur privé qui perd de l’argent, il va gagner de l’argent alors que l’on met de l’argent public. J’entends l’argument de l’attractivité, alors repoussons ce sujet au moment où on aura convenu ensemble de la façon dont nous allons financer la ligne 1 du tramway qui doit être une priorité sur le plateau de Brabois, c’est une urgence absolue» estime Hervé Féron.  

Hervé Féron, conseiller communautaire d'opposition.

Des bassins extérieurs vont être reconstruits juste à côté de la piscine olympique couverte, sur le parking où se trouvait l’ancien gymnase Chopin, l’ancienne salle du Sluc Nancy Basket. La piscine découverte, va être démolie et laissera place à un parvis engazonné qui pourra accueillir un hôtel et un restaurant. Dans la délibération proposé aux élus, le projet table sur plus de 260 emplois sur le site et espère 2000 emplois induits. 

117 millions d'investissement sur le site Nancy-Thermal.  - Radio France
117 millions d'investissement sur le site Nancy-Thermal. © Radio France - Thierry Colin

Les trois piscines en bordure du parc Sainte-Marie sont actuellement gérées directement par ke Grand Nancy et les maîtres-nageurs, les personnels d’entretien et les agents des services techniques vont changer de patron... ou être reclassés. Les agents de la Métropole qui travaillent sur le site devraient tous être reclassés s’ils ne souhaitent pas travailler avec le groupe privé. C’est ce qu’espèrent les syndicats de la Métropole pas forcément inquiets.

Le débat en conseil métropolitain devrait être une bataille de chiffres. Une fois le projet voté, l'ouverture du nouveau centre thermal est prévu pour 2022, dans quatre ans.