Culture – Loisirs

Nantes a désormais son école de DJ !

Par Sarah Vildeuil, France Bleu Loire Océan et France Bleu dimanche 25 septembre 2016 à 4:00

L'école DJ Network a ouvert ses portes le 19 septembre à Nantes.
L'école DJ Network a ouvert ses portes le 19 septembre à Nantes. © Radio France - Sarah Vildeuil

Nantes a ses rendez-vous de musique électro et désormais son école de DJ ! L'établissement a ouvert ses portes cette année, lundi 19 septembre. Objectif: former 20 étudiants à devenir des DJ capables de faire leur promotion. Ils ont déjà du potentiel !

Nantes devient une terre de DJ ! Ce dimanche 25 septembre, c'est le dernier goûter électronique sur l'île de Nantes. Durant tout l'après-midi et jusqu'à 20 heures, quatre DJ vont mettre l'ambiance, de quoi inspirer les nouveaux élèves de l'école DJ network. L'établissement a ouvert ses portes cette année, lundi 19 septembre.

Parmi les élèves, il y a Camus Le Floch, 21 ans. Il fait une démonstration. Il se débrouille très bien derrière des platines. Pourtant, dans une école de DJ, les étudiants n'apprennent  pas seulement à mixer . Il y aussi des cours de communication. Par exemple, comment faire un bon flyer? "On n'a pas le droit de faire n'importe quoi! explique Camus. Il y a une juridiction. On ne peut pas utiliser les images qu'on veut notamment. Il y a pleins de choses à prendre en compte auxquelles on n'aurait jamais pensé nous-mêmes."

Un diplôme reconnu par l'Etat

Camus a fait un prêt étudiant pour se payer la formation, 6 800 euros pour dix mois. L'école DJ Network délivre un diplôme de niveau bac+2.  Camus anime déjà des soirées. Mais pour lui, avoir un diplôme reconnu par l'Etat est un atout. "J'aimerais avoir des dates plus régulières,  pouvoir éventuellement me faire payer un peu plus, espère Camus. Grâce à l'école, je saurai faire mes propres créations musicales et voyager un peu si possible", sourit Camus.

Petit cours de platines avec Camus

Nantes est la 5e école DJ network en France. Le but n'est pas seulement de dénicher les stars de demain. Il existe d'autres débouchés, assure Vincent Gouguenheim, le professeur à Nantes. "Il y a plus de 75% de nos étudiants diplômés qui trouvent du travail six mois après la fin de leur formation, que ce soit dans des discothèques, dans des hôtels, des cocktails, ... détaille Vincent Gouguenheim. Aujourd'hui, on trouve des DJ un peu partout. Donc il y a du travail."

Camus l'apprenti DJ rêve de mixer plus tard dans des festivals. Pour le moment, quatre étudiants ont commencé à suivre les différents modules. Il y en aura 20 d'ici le 14 novembre.

Partager sur :