Culture – Loisirs

Nantes : la taxe de séjour profite à tous

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan jeudi 4 août 2016 à 6:00

Taxe de séjour à Nantes : l'hôtel Radisson fait payer 2,25€ par jour et par adulte
Taxe de séjour à Nantes : l'hôtel Radisson fait payer 2,25€ par jour et par adulte © Radio France - Pascale Boucherie

Depuis le 1er août, Nantes a rejoint le club des villes qui appliquent une taxe de séjour sur les nuits Air Bnb. Le montant est faible, 0,65€ par jour et par adulte. Mais cumulé aux taxes payées par les hôtels, les meublés et les campings on frôle les 2 millions d'euros.

La taxe de séjour rapporte chaque année entre 1,7 et 1,8 millions d'euros à Nantes Métropole et permet de développer la stratégie touristique du territoire. Elle contribue par exemple à financer le Voyage à Nantes. Cela reste cependant une goutte d'eau. Le VAN ayant bénéficié en 2016 d'une subvention de 7 millions d'euros.

Le vrai plus de la taxe de séjour, c'est qu'elle bénéficie à toutes les communes de Nantes Métropole, même celles qui ne comptent aucune nuitée.  C'est le cas de la commune de la Montagne où passe l'itinéraire de la Loire à Vélo. Citons aussi Mauves-sur-Loire, un seul établissement,  148€ de taxe perçus en 2014 et pour autant un réel travail de promotion touristique, une guinguette y a été installée cette année en bord de Loire.

La guinguette installée à Mauves-sur-Loire dans le cadre du Voyage à Nantes 2016. - Radio France
La guinguette installée à Mauves-sur-Loire dans le cadre du Voyage à Nantes 2016. © Radio France - Pascale Boucherie

La taxe de séjour est faible, entre 0,20€ et 2,25€ par jour et par adulte. C'est fonction du prestige du lieu d'hébergement. En plus des grands rendez-vous estivaux  elle aide au développement des rencontres professionnelles organisées tout le long de l'année à la Cité des Congrès ou au Parc des Expositions de la Beaujoire.

Les clients Air Bnb qui séjournent à Nantes devraient rapporter plus de 100 000€ par an à la collectivité

Taxé depuis le 1er août 2016, Air Bnb reversera à Nantes Métropole la totalité des taxes de séjour collectées chaque mois de janvier. Avec 2000 chambres référencées sur Nantes, le géant américain de la location entre particuliers connaît une croissance fulgurante dans la Cité des Ducs. Le nombre d'hébergements a été multiplié par 2,5 en un an. En fonction de son taux de remplissage, Air Bnb pourrait rapporter plus de 100 000 € par an à la collectivité.Son concurrent Abritel fait lui aussi l'objet d'une demande de taxe de séjour. Mais les courriers de Nantes Métropole sont restés jusqu'à ce jour lettre morte.