Culture – Loisirs

Nautisme : deux ingénieurs nantais inventent le "BlablaCar de la mer"

Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan et France Bleu lundi 5 septembre 2016 à 4:00

Grâce à Share My Sea, Amandine et Maëva embarquent sur le bateau de Jérôme pour 5€ par personne
Grâce à Share My Sea, Amandine et Maëva embarquent sur le bateau de Jérôme pour 5€ par personne © Radio France - Emmanuel Sérazin

L'application Share My Sea a été lancée début août. En un mois, elle compte déjà près de 10 000 inscrits. Comme pour le covoiturage, l'idée est de mettre en relation ceux qui ont un bateau, et ceux qui aimeraient aller sur l'eau.

Sous un grand soleil, Jérôme accueille ses équipières d'un jour sur un ponton du port de Saint-Gilles Croix de Vie, en Vendée. En fait, c'est Amandine qui a préparé cette surprise pour son amie Maëva, car elle n'est jamais montée sur un bateau. La jeune femme a consulté les annonces proposées par l'application, et elle a retenu celle de Jérôme qui propose "une bonne heure de ballade en baie de Saint-Gilles" sur son hors-bord. Le tarif ? 5€ par passager. Plus que le prix, c'est l'état d'esprit qui a séduit d'Amandine.

C'est comme à la maison, comme avec le système Blablacar : on partage un bon moment avec le propriétaire, et on peut faire de belles rencontres !

Jérôme utilise l'application pour partager sa passion de la mer - Radio France
Jérôme utilise l'application pour partager sa passion de la mer © Radio France - Emmanuel Sérazin

Sécurité et convivialité

De son côté, le propriétaire du hors-bord voit deux avantages dans cette application. Jérôme a souvent envie de sortir en mer, mais il évite de naviguer seul, pour des raisons de sécurité. Et puis, le pilote adore partager sa connaissance de la mer, et aussi de la pêche. Son plaisir est donc d'embarquer des équipiers pour leur faire découvrir les sensations de la navigation, et celles que procure le fait de voir la côte autrement

Un esprit communautaire

L'application est réellement opérationnelle depuis le début du mois d'août. Et très vite, elle a trouvé ses adeptes : elle compte déjà près de 10 000 inscrits. Share My Sea est née dans l'esprit de deux ingénieurs nantais, chacun gérant une société à plein temps. Mais les deux hommes sont aussi des passionnés de mer. Ils ont donc mûri cette idée pendant de longs mois avant de lancer ce qui ressemble finalement à une bourse aux équipiers des temps modernes.

Le lancement de l'application a pris un peu de retard, et n'est intervenu qu'au milieu de la saison estivale. Mais le succès est déjà là. Les deux fondateurs envisagent donc de l'étendre à de nouvelles zones dès le printemps prochain: les DOM-TOM, le Canada et quelques pays de l'arc méditerranéen.