Culture – Loisirs

No Logo, un festival écolo

Par Lila Lefebvre, France Bleu Besançon et France Bleu dimanche 13 août 2017 à 7:00

La nouveauté cette année : un service de compost, géré par des scouts.
La nouveauté cette année : un service de compost, géré par des scouts. © Radio France - Lila Lefebvre

Le festival No Logo, aux forges de Fraisans dans le Jura, affiche complet tout ce week-end. 42 000 festivaliers pour trois jours de concerts.

Pas de Logo, pas de subventions, pas de sponsors, le festival No Logo est avant tout une éthique. Celle d'un moment festif, autour de concerts de reggae, mais aussi d'une vision du vivre ensemble. Un festival qui se veut conscient et respectueux, et ça passe aussi par une gestion raisonnée des déchets. Outre les sacs de tri-sélectifs distribués à tous les campeurs du festivals et les nombreuses (très nombreuses) poubelles réparties sur l'ensemble du site, le festival a mis en place un système de compost déstiné aux restaurateurs.

Les festivaliers ne peuvent pas dire qu'ils n'ont pas trouvé de poubelles.  - Radio France
Les festivaliers ne peuvent pas dire qu'ils n'ont pas trouvé de poubelles. © Radio France - Lila Lefebvre

"C'est vrai que l'impact écologique d'une telle structure est assez énorme", reconnait Renaud Roata, responsable de brigade d’intervention propreté sur le festival. Une grande scène, une trentaine de stands, et surtout 14 000 festivaliers par jour... de quoi endommager un peu le superbe site des forges de Fraisans, "alors on fait tout ce qu'on peut pour le préserver le plus possible".

Julien, scout et bénévole pour le festival se charge de récupérer le compost auprès des restaurateurs du festival.  - Maxppp
Julien, scout et bénévole pour le festival se charge de récupérer le compost auprès des restaurateurs du festival. © Maxppp - Lila Lefebvre

Sa brigade comporte 17 membres, tous occupés à sillonner le site et le camping pour motiver les festivaliers à faire le tri. Il a donc fait appel au Sydom (Syndicat de traitement des ordures ménagères) du Jura pour mettre en place un système de compostage. Le temps du festival des compagnons des scouts et guides de France, venus de Lyon et Paris s'occupent de cette mission.

Avant de laisser compost se faire, il s'agit de vérifier si un bout de plastique ou un mégot ne traîne pas.  - Radio France
Avant de laisser compost se faire, il s'agit de vérifier si un bout de plastique ou un mégot ne traîne pas. © Radio France - Lila Lefebvre

Ils récupèrent le compost auprès des stands avant de les collecter dans de grands bacs, après il faut les trier ; la viande, le poisson et tous les déchets non-organiques sont interdits. Le compost récolté (environ 2 mètres cubes) sera ensuite distribué à un agriculteur du coin.