Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Noël 2019 : le repas tient une place très importante chez les Français

-
Par , France Bleu Bourgogne

Selon une étude publiée ce mardi, pour ce Noël 2019, les Français prévoient encore une belle table de Noël : c'est notre deuxième poste de dépenses, on consacre 131 euros en moyenne pour nourrir nos convives comme il se doit.

Après les cadeaux, le repas est le deuxième poste de dépenses des français à noël avant la tenue ou la décoration
Après les cadeaux, le repas est le deuxième poste de dépenses des français à noël avant la tenue ou la décoration © Maxppp - Pierre HECKLER

France

Cette année le budget pour Noël est de 549 euros par Français en moyenne. D’après la troisième édition de l’enquête annuelle du spécialiste du crédit à la consommation Cofidis, comme l’année dernière nous laissons une place importante au repas de Noël : c'est notre deuxième poste de dépenses, juste après les cadeaux !

131 euros en moyenne pour le repas et on ne se serre pas la ceinture !

A noël bien sûr, on veut gâter nos proches et en bons épicuriens que nous sommes cela passe aussi par la table. En moyenne on y investit 131 euros, soit deux euros de plus que l'an dernier ! Le fait-maison est favorisé : on est plus de la moitié à prévoir de préparer tout cela par nous-mêmes.

On accorde donc du temps à la préparation de cette table et pas question de se limiter. Seulement 5 % des français prévoient de restreindre leurs dépenses pour la cuisine, c'est six points de moins que pour les cadeaux. Cela veut dire que l'on favorise le plaisir de nos papilles au matériel. Bref, pour rien au monde nous n'abandonnerions nos bûches, foies gras, dindes ou encore papillotes !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu