Culture – Loisirs

À Noël, les patinoires se font rares en Drôme-Ardèche

Par Marie Rouarch, France Bleu Drôme-Ardèche samedi 17 décembre 2016 à 3:56

La patinoire d'Annonay, installée place des Cordeliers, est ouverte jusqu'au 31 décembre.
La patinoire d'Annonay, installée place des Cordeliers, est ouverte jusqu'au 31 décembre. - Ville d'Annonay

Les patinoires, ça fait partie de la féerie de Noël mais ce type d'attraction est très onéreux pour les communes. À tel point que ces installations se font rares. En Ardèche, en revanche, deux villes tiennent à leur patinoire : Annonay et Aubenas.

Pour la plupart d'entre nous, c'est un incontournable : la patinoire, au cœur du marché de Noël, pour animer les fêtes de fin d'année. Le maire d'Aubenas, Jean-Pierre Constant, est d'ailleurs de cet avis : "Une patinoire est quelque chose de très attractif, difficile de s'en passer à Noël. Ça fait partie du décor, comme le sapin, le père Noël". Alors, pas question de renoncer à cette animation à Aubenas, et ce malgré son coût très élevé : 14 000 euros à la charge de la mairie, le reste est géré par une association, pour financer les 100 m² de patinoire synthétique installés sur la place du Château.

À Annonay, la ville a également reconduit la patinoire en glace naturelle pendant les fêtes, pour la cinquième année consécutive. "Ça coûte 35 000 euros à la ville, explique le maire, Olivier Dussopt, somme à laquelle il faut ajouter les frais d'électricité, donc on espère qu'il va faire froid dans les quinze jours qui viennent, et les frais de fonctionnement. Les tickets d'entrée ne suffissent pas à la financer mais c'est un choix de la ville d'Annonay de payer la différence pour faire en sorte que le centre-ville soit animé". Annonay qui finance donc en grande partie sa patinoire, avec tout de même le mécénat d'entreprises locales, en échange de publicité sur le site.

Nous tenons particulièrement à garder cette patinoire, c'est devenu une forme de tradition - Olivier Dussopt, député-maire d'Annonay

Un élu qui comprend néanmoins que certaines communes renoncent à la patinoire dans le programme des animations de Noël : l'animation coûte cher. Aubenas et Annonay sont d'ailleurs les deux seules municipalités ardéchoises qui la maintiennent cette année. Vous pourrez en profiter jusqu'au 31 décembre dans les deux villes, pour 2 euros la demi-heure à Aubenas, 4,20 euros, sans limite de temps, en tarif normal, à Annonay.