Culture – Loisirs

Nohant : tournage des « Visites privées » de Stéphane Bern dans la maison de George Sand

Par Armêl Balogog, France Bleu Berry vendredi 13 janvier 2017 à 6:00

Muriel Lacroix (à gauche) et Fanny Belvisi (à droite) discutent de la maison de George Sand
Muriel Lacroix (à gauche) et Fanny Belvisi (à droite) discutent de la maison de George Sand © Radio France - Armêl Balogog

Une équipe de tournage de l’émission « Visites privées » de France 2 est en tournage les 12 et 13 janvier, dans la maison de George Sand, à Nohant, dans l’Indre.

Une caméra est posée dans le salon de la maison de George Sand, jeudi 12 octobre après-midi. Le caméraman de France 2 filme la pièce et ses meubles du XIXe siècle, éclairés par deux spots lumineux.

Le tournage d’une chronique de « Visites privées »

Des images qui serviront à illustrer la chronique de Fanny Belvisi, qui sera diffusée dans l’émission « Visites privées » sur France 2 – à une date encore inconnue. Cet épisode parlera aussi d'Agatha Christie et de Victor Hugo, de leurs œuvres et de leurs vies quotidiennes.

Dans ce cadre, « ça nous semblait important de parler du lien qu’il y a entre George Sand et son domaine de Nohant », explique la chroniqueuse, sachant que l’auteure y est arrivée à l’âge de quatre ans, y est morte et y est maintenant enterrée.

« C’est vraiment une demeure qui va épouser toute sa vie, qui va épouser aussi les différentes formes que va prendre sa vie. Et finalement, Nohant, comme George Sand aura plusieurs visages au fur et à mesure du temps. »

Filmer la vie intime et quotidienne de George Sand

Ils filment plusieurs pièces « qui font partie de l’imaginaire qu’on a de l’écrivaine », le bureau – ancienne chambre de Frédéric Chopin avec qui elle a eu une liaison, le théâtre de marionnette, le boudoir, mais aussi la cuisine et la salle à manger.

« C’était un peu une table d’exception, raconte Muriel Lacroix, on a eu ici des produits très particuliers comme la langue de renne de Laponie ». L’auteure des « Carnets de cuisine de George Sand » fera une apparition dans la chronique.

« Autour de cette table on a à la fois des écrivains, des peintres, la famille, des hommes politiques, et c’est vraiment ce qui est l’esprit de Nohant. »

La maison a accueilli une dizaine de tournages en 2016, dont un autre de Stéphane Bern, et plus de 30 000 visiteurs.