Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Les coups de cœur de l'été de France Bleu Auxerre

Nos coups de cœur dans l'Avallonnais et le Morvan (3/5) : en pleine forêt, l'abbaye de la Pierre qui vire

mercredi 25 juillet 2018 à 6:14 Par Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre

Depuis 1850, un monastère bénédictin a élu domicile en plein coeur du Morvan icaunais. L'abbaye de la Pierre qui vire, un lieu de culte, mais surtout un havre de paix au milieu de la forêt.

L'abbaye de la Pierre qui vire est nichée au milieu des bois, près du village de Saint-Léger-Vauban.
L'abbaye de la Pierre qui vire est nichée au milieu des bois, près du village de Saint-Léger-Vauban. © Radio France - Kevin Dufrêche

Saint-Léger-Vauban, France

35 moines bénédictins vivent dans ce monastère fondé en 1850, où ils accueillent chaque année plusieurs centaines de "retraitants". Alors oui, l'abbaye de la Pierre qui vire est un lieu de culte, religieux, mais c'est aussi un site tout simplement incroyable.

Au milieu des bois

En descendant depuis le village de Saint-Léger-Vauban, situé à 4 kilomètres, on s'enfonce dans les bois, en parcourant les routes sinueuses du Morvan en voiture. Et d'un coup, le soleil, une clairière, et le monastère, qui y est comme posé. "À par des bois, il n'y a rien", sourit le frère Hugues, moine depuis 40 ans à l'abbaye de la Pierre qui vire. "Le fondateur de l'abbaye cherchait un lieu parfaitement isolé, et il a trouvé ce que l'on appelait à l'époque le désert de la Pierre qui vire", explique-t-il.

Un lieu singulier, à l'écart : "il y a des reliefs, on est à 500 mètres d'altitude à peu près, donc il y a toujours de l'air. Les conditions sont bonnes pour y vivre de façon stable", précise le religieux.

Un havre de paix

Ce qui impressionne, c'est la monumentalité du lieu. Au pied de l'église, située derrière le monastère, on se sent tout petit. On peut voir ce gigantisme depuis les rives du Trinquelin, petit cours d'eau aux allures de torrent de montagne situé en contrebas du site religieux. On peut s'y promener, ou se mettre à l'ombre les jours de fortes chaleur. C'est le coup de cœur personnel du frère Hugues.Alors la Pierre qui vire, un petit paradis ? "Je suis bien d'accord !, dit-il enjoué. C'est pour ça que je l'ai choisi, c'est très beau, et surtout on ne peut pas s'en lasser, dire que l'on connait le lieu par coeur, ce n'est pas vrai".

Que fait-on à la Pierre qui vire ?

Alors que peut-on venir faire à la Pierre qui vire ? Déjà profiter du calme, de l'absence de bruit, de la quiétude du lieu. Les moines ont un petit magasin également. Vous connaissez peut-être également le fromage de l'abbaye de la Pierre qui vire, le Trinquelin. Malheureusement, ce ne sont plus les moines qui le fabriquent. Ils sont trop peu désormais pour s'occuper à la fois de la ferme, et de la vie du monastère.

Leur activité principale à destination du public désormais, c'est l'accueil à l'hôtellerie. Il est possible de venir en retraite, seul ou en groupe, pour des séjours qui vont généralement de deux à huit jours. Alors il y a l'accueil bien sûr, mais ce n'est pas la seule chose que les moines ont à offrir pendant la retraite, explique le frère Hugues : "on est aussi là pour offrir un rythme de vie, celui des moines, bien différent de celui du travail. Il faut s'habituer au silence, à ne rien faire. Mais ça aide beaucoup de personnes à se restructurer", se félicite-t-il.

En visite à l'abbaye de la Pierre qui vire, en plein coeur du Morvan

La Pierre qui vire est à la base ce gros rocher, au départ chancelant, sur lequel une statue de la Vierge a été posée. - Radio France
La Pierre qui vire est à la base ce gros rocher, au départ chancelant, sur lequel une statue de la Vierge a été posée. © Radio France - Kevin Dufrêche

Comment ça se passe une retraite à la Pierre qui vire ? La réponse du frère Hugues