Culture – Loisirs

Nouvel an chinois : l'année du coq commence samedi

Par Tifany Antkowiak, France Bleu vendredi 27 janvier 2017 à 18:04

Les festivités du Nouvel an chinois à Lisbonne, le 21 janvier 2017.
Les festivités du Nouvel an chinois à Lisbonne, le 21 janvier 2017. © Maxppp - Tim Somerset

Après l'année du singe, l'année du coq débute ce samedi pour la communauté chinoise, qui célèbre l'entrée dans la nouvelle année lunaire partout dans le monde.

Selon le calendrier lunaire chinois, l'année du coq débute samedi 28 janvier, et elle est fêtée partout à travers le monde. Le Nouvel an chinois est en effet la fête la plus importante de l'année pour les Chinois. Elle est aussi célébrée en grande pompe aussi dans plusieurs autres pays d'Asie, au Vietnam par exemple, où l'on parle de la fête du Têt.

Près de trois milliards de déplacements en Chine pour le Nouvel an

Cette fête est marquée par plusieurs jours de vacances en Chine, des réunions de famille, et les repas fastueux qui vont avec. Le gouvernement chinois a prévu près de trois milliards de déplacements en cette période. Cette tradition s'accompagne aussi de tirs innombrables de feux d'artifice et de pétards.

Mais le Nouvel an chinois est aujourd'hui fêté bien au-delà du continent asiatique. Des festivités sont prévues partout sur la planète. À New-York, Lisbonne ou encore Paris, où des animations sont prévues pendant deux semaines, avec deux grands défilés : dans le 3e arrondissement ce samedi 28 janvier, et dans le 13e arrondissement, dimanche 5 février.

L'influence du caractère de l'animal sur l'année

Dans le calendrier lunaire chinois, chaque année est représentée par un animal, un cycle de douze années qui débute avec le rat et s'achève avec le cochon. Chaque année est censée être marquée par les traits de caractère de l'animal qui lui correspond. Les douze animaux du zodiaque chinois se succèdent dans un ordre bien précis, et en 2017, c'est au tour du dixième animal, le coq, de sévir.

Le calendrier lunaire chinois. - Visactu
Le calendrier lunaire chinois. © Visactu -