Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Nouvelle bibliothèque à Caen : près de 500 000 visiteurs en un an

dimanche 14 janvier 2018 à 9:09 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Il y a tout juste un an, le 14 janvier 2017, un nouvel équipement majeur était inauguré à Caen : la bibliothèque multimédia Alexis de Tocqueville, implantée sur la Presqu'île. Un investissement de 66 millions d'euros qui a trouvé son public selon les premiers chiffres de fréquentation.

Nouvelle bibliothèque de Caen, "une des plus belles de France".
Nouvelle bibliothèque de Caen, "une des plus belles de France". © Radio France - Francis Gaugain

Caen, France

Ils ne s'ennuient pas les agents de la bibliothèque ! En un an le bâtiment a enregistré 377 762 entrées, soit près de 1 500 personnes/jour en moyenne. Une fréquentation en hausse de 60 % par rapport à une année moyenne à Guillouard, l’ancienne bibliothèque municipale de Caen. 

« Nous comptons 24 000 lecteurs inscrits, ce qui représente 9 à 10 % des habitants de Caen La Mer », se félicite Marc Pottier, vice-président de Caen-la-Mer en charge de la culture. Ce succès n’a pas plombé les autres bibliothèques de l’agglomération qui ont gardé une fréquentation identique.

La bibliothèque a trouvé son public

Si le projet a parfois suscité quelques critiques en raison de son coût de 66 millions d’euros pour un bâtiment de 5 000 mètres carrés, une fois réalisée cette bibliothèque a manifestement trouvé son public. 

« Les gens viennent pour toute sorte de raisons », s’amuse Mélanie Dallois, l’une des employées, « Pour lire mais aussi pour s’occuper dans leur temps libre. On voit des personnes qui viennent patienter avant d’aller à la gare. Elles regardent un film ou utilisent les jeux vidéo. Des usagers viennent aussi se reposer, faire la sieste ! »

Même le dimanche

Se reposer, flâner, lire, même le dimanche ! C'est l'une des réussites avec une fréquentation dominicale de 3 000 personnes en moyenne. Il est d’ailleurs envisager d’anticiper à 13 heures l’ouverture le dimanche.

La bibliothèque a comptabilisé 487 948 documents empruntés depuis son ouverture. Il est vrai qu’il n’y a pas de limitation en nombre d’ouvrage, ce qui a provoqué quelques plaintes d’usagers face à des rayons partiellement dégarnis. Il a donc fallu investir 200 000 euros pour augmenter les stocks.