Culture – Loisirs

Nouvelle tarification pour l'offre culturelle de la ville de Limoges

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin dimanche 13 septembre 2015 à 22:00

© Radio France - Jérôme Ostermann

La mairie de Limoges est en train de revoir toute la tarification de son offre culturelle. Cela impacte déjà les cinq centres culturels de la ville, l'opéra et le conservatoire. Bientôt, ce sera au tour de la BFM. Et à un moyen terme, les deux musées de la ville devraient devenir payants.

Le dossier du moment à Limoges, c'est la BFM, la Bibliothèque francophone multimédia. La consultation sur place va rester gratuite pour tous. En revanche, pour emprunter livres, BD, CD ou DVD, cela va devenir payant pour les non Limougeauds avec un abonnement annuel de 25 euros. Ceci dit, ce sera moitié prix pour ceux dont le quotient familial est inférieur à 500 euros. Et les prêts de la BFM resteront gratuits pour les moins de 26 ans, les étudiants et les professionnels du social et de l'Éducation nationale. 

Un abonnement payant pour les non-Limougeauds

Sur les 42.000 inscrits, ils sont un peu plus de 14.000 à ne pas vivre à Limoges dont 8.500 sont concernés par cette tarification. Elle doit être adoptée lors du prochain conseil municipal le 29 septembre. Son entrée en vigueur est prévue d'ici la fin de l'année.

Du côté des centres culturels, les changements de tarifs ont été adoptés dès le mois de mars dernier. Ils augmentent de 20% ou plus en fonction là aussi du lieu d'habitation. La carte d'adhésion passe à 25 euros pour les Limougeauds. 50 euros pour les autres. Même logique pour les participations financières liées à chaque stage et atelier. Cela concerne environ 4.000 personnes. Les résidents de Limoges devront payer entre 60 à 165 euros par stage ou atelier. Entre 72 et 198 euros pour les autres. En ce qui concerne les spectacles, pas d'augmentation pour le tarif de catégorie A, celui des représentations les plus chères. Il reste à 25 euros. Le tarif de catégorie B passe lui de 19 à 21 euros.

Vers la fin de la gratuité dans les musées ?

La mairie de Limoges réfléchit aussi à la fin de la gratuité pour ses deux musées : le musée de la Résistance et le musée des Beaux arts. Pour des raisons pratiques, le prix devrait être le même pour tous. A priori, il ne sera que de quelques euros.  Une politique tarifaire que le service culturel de la ville de Limoges justifie par la baisse des dotations de l'État, par la volontée de valoriser l'offre culturelle de la ville et de faire preuve d'équité envers les habitants de Limoges qui payent déjà pour la culture à travers les impôts locaux.