Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Noyades : les recommandations des maîtres-nageurs

samedi 14 juillet 2018 à 16:23 Par Adrien Serrière, France Bleu Vaucluse

Le nombre de noyades est en forte hausse en ce début d'été en France. Santé publique France en a recensé 552 entre le 1er juin et le 5 juillet, pour 121 décès. Lors de la dernière étude réalisée, en 2015, il y avait eu 332 noyades sur la même période.

Le nombre de noyades est en forte hausse par rapport à 2015, en revanche le nombre de décès est en baisse.
Le nombre de noyades est en forte hausse par rapport à 2015, en revanche le nombre de décès est en baisse. © Radio France - Adrien Serrière

Monteux, France

C'est un risque dans les têtes de tous les parents au moment de se baigner. Alors pour éviter le fameux «moment d'inattention», de nombreux parents appliquent une règle d'or : «je ne lâche pas les enfants des yeux», dit une maman venue se baigner avec ses deux enfants au lac de Monteux. Mais tous ne sont pas aussi stricts : «certains parents laissent leurs enfants sans surveillance sur le bord, relate Esteban, l'un des maîtres-nageurs qui surveillent le plan d'eau. Je pense qu'ils n'ont pas conscience que c'est profond et que _leurs enfants peuvent être emportés au fond en quelques secondes_». 

Des comportements à éviter

Le manque de surveillance n'est pas le seul risque de noyade. Océane, l'autre surveillante du lac de Monteux, dresse une liste non-exhaustive des comportements dangereux auxquels elle est confrontée : « jeter des cailloux, les petits qui se battent dans l'eau, les jeunes alcoolisés qui se baignent, le vent qui emporte les bouées...». Les deux maîtres-nageurs recommandent aux parents d'équiper systématiquement les enfants d'accessoires (bouées, brassards ou gilets) et de leur faire suivre des cours de natation «le plus tôt possible».

Les seniors aussi en danger

Les enfants ne sont pas les seuls concernés par les noyades. Les personnes âgées sont aussi fréquemment victimes de ce types d'accidents : «Ils se font plus facilement mal donc ils peuvent perdre connaissance et ça peut être dangereux», explique Océane. Le danger est d'autant plus fort que le risque de décès lors d'une noyade accidentelle augmente avec l'âge : il est de 9 % pour les moins de 6 ans et de 37 % chez les plus de 65 ans.

  - Visactu
© Visactu -