Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Le cinquantenaire des Jeux olympiques de Grenoble

2018 année de tous les hommages en Isère : JO de Grenoble, Mai 68, Grande guerre

lundi 8 janvier 2018 à 8:45 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère

Avec la fin de la Grande guerre, les Jeux Olympiques de 1968 mais aussi le mouvement social de mai, les occasions de se souvenir de moments festifs ou douloureux ne vont pas manquer en 2018. Olivier Cogne, directeur du Musée Dauphinois, était l'invité de France Bleu Isère ce lundi matin.

Olivier Cogne, historien et directeur du Musée Dauphinois à Grenoble
Olivier Cogne, historien et directeur du Musée Dauphinois à Grenoble -

Grenoble, France

"Il est important de marquer la différence entre la célébration d'un événement festif et la commémoration", précise Olivier Cogne. Alors que 2018 s'annonce chargée en hommages, le directeur du Musée Dauphinois insiste sur le caractère festif de certains événements. "Le terme de commémoration n'est pas approprié pour les Jeux Olympiques de 1968, qui furent un événement festif", rappelle-t-il. "C'est un moment important pour le Musée Dauphinois, mais aussi pour le territoire de l'Isère. Ça a sans doute été le plus grand bouleversement urbanistique de notre ville et de ses environs au XXe siècle."

"Le terme de commémoration n'est pas approprié pour les Jeux Olympiques de 1968, qui furent un événement festif" — Olivier Cogne, directeur du Musée Dauphinois

Pierre angulaire de l'histoire grenobloise, les Jeux Olympiques ne seront pas le seul événement auquel il faudra rendre hommage en 2018. Cette année sera également l'occasion de commémorer les cent ans de la fin de la guerre de 14-18. "Le 11 novembre sera fortement marqué cette année", anticipe Olivier cogne, avant d'ajouter que "le mouvement social de mai 68 ne participera pas, lui, du calendrier commémoratif." Pour fêter ce centenaire, la course de la résistance sera organisée pour une quatrième édition. Pour l'ancien directeur du musée de la résistance, "cet événement sportif permet de réincarner les lieux de la ville qui ont connu la guerre."

"Le 11 novembre sera fortement marqué cette année" — Olivier Cogne, directeur du Musée Dauphinois

Mais les commémorations ne concernent pas que les événements. La disparition de grandes personnalités est également l'occasion de leur rendre hommage. Avec le décès de France Gall ce dimanche 7 janvier et celui de Johnny Hallyday quelques semaines plus tôt, le monde de la musique française est en deuil. Des légendes auxquelles le Musée Dauphinois rend lui-aussi hommage : "Dans notre exposition "Si on chantait la la la", France Gall est à l'honneur aux côtés de Johnny et d'autres chanteurs dauphinois", explique Olivier Cogne.

Olivier Cogne, directeur du Musée Dauphinois