Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Orelsan : une pétition veut priver le chanteur de ses trois Victoires de la musique

mercredi 14 février 2018 à 17:47 Par Eric Turpin et Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Une pétition a été lancée pour que ses trois Victoires de la Musique soient retirées à Orelsan. Plusieurs internautes reprochent au chanteur les paroles de deux chansons de ses débuts. Certains fans ont riposté avec une contre pétition.

Orelsan récompensé à trois reprises vendredi lors des Victoires de la musique
Orelsan récompensé à trois reprises vendredi lors des Victoires de la musique © AFP - Thomas Samson

Le rappeur caennais Orelsan doit-t-il rendre ses Victoires de la musique ? Trois fois primé pour son dernier album et son clip, "l'artiste masculin de l'année" fait l'objet d'une pétition depuis mardi sur internet. Une pétition sur le site change.org qui exige la restitution des trophées obtenus vendredi soir par le normand.

"La fête est finie" pour Orelsan. La fête, c'était vendredi soir autour de minuit, lorsque le caennais de son vrai nom Aurélien Cotentin monte sur  scène pour recevoir trois Victoires de la musique.  

Les récompenses et les applaudissements pour l'artiste ne plaisent pas à tout le monde. Une pétition est mise en ligne par une certaine Céline Steinlaender pour exiger qu'Orelsan rende ses Victoires. 

Quel exemple est-ce pour les jeunes ? 

En cause, deux chansons datant de ses débuts  Saint Valentin et Sale pute jugées sexistes et violentes à l'égard des femmes. Les signataires du texte interpellent la ministre de la culture Françoise Nyssen. 

« Mais quel exemple est-ce pour les jeunes?? Nous demandons l'annulation pure et simple des prix reçus par cet individu qui devrait être tout simplement censuré », écrit Céline Steinlaender, « Madame le Ministre de la Culture, vous ne pouvez pas ne pas réagir ! »

La polémique n'est pas nouvelle. Elle a  fait l'objet, on s'en souvient, de plusieurs procès en justice à l'issue desquels Orelsan a été relaxé. Pour l'instant, le chanteur n'a pas réagi. 

Une contre pétition 

Plusieurs fans tentent une contre-pétition sur le net pour le défendre. C'est le cas d'un certain "Adolescent retardé" qui demande l'annulation de l'annulation, toujours sur le site change.org 

« Je m'accorde avec ces gens sur le côté provoquant de la chanson et peu indiqué à une population de jeunes adolescents et adolescentes », reconnait l'auteur de cette pétition. « Mais devons nous vraiment en remettre une couche dès lors que le rappeur Orelsan fait une apparition à l'écran ? Ces gens, qui se veulent "féministes", continuent à faire polémique sur cette chanson, vieille aujourd'hui de 8 ans, relatant des faits de fiction, sans même prêter attention aux violences portées aux femmes dans les relations conjugales, qui sont, elles, bien réelles, et toujours d'actualité », s'interroge t-il

En tout cas, la polémique a inspiré ce mercredi le dessinateur Chaunu.