Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Orléans : 70 auteures réunies à partir de mercredi au Parlement des écrivaines francophones

-
Par , France Bleu Orléans

Le Parlement des écrivaines francophones s'ouvre ce mercredi à Orléans et durera trois jours. Il rassemble plus de 70 auteures des quatre coins du monde.

La romancière Leila Slimani sera présente au premier parlement des écrivaines à Orléans
La romancière Leila Slimani sera présente au premier parlement des écrivaines à Orléans © Maxppp - maxppp

Orléans, France

C'est une première en France, ce mercredi 26 septembre sera lancé le parlement des écrivaines francophones. Le salon littéraire va rassembler plus de 70 écrivaines des 5 continents. Elles se réuniront à l'hémicycle du conseil municipal jusqu'à ce vendredi 28 septembre.

Un projet initié par Fawzia Zouari, journaliste et écrivaine tunisienne. Pour elle, ce rassemblement permettra aux écrits des écrivaines d'avoir plus de visibilité et de portée.  "Nous avions besoin d'une plateforme à travers laquelle les femmes puissent parler et que l'on puisse entendre leurs mots sur le monde, voir pousser leurs prises de décisions sur les affaires du monde et sur la condition des femmes. Il y a un autre monde féminin", juge Fawzia Zouari.

"Il y a un langage sur le monde qui est féminin" Fawzia Zouari

Les auteures présentes sont Camerounaises, Algériennes, Tunisiennes, Indiennes ou encore Québécoises. Parmi elles, il y aura l'écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani. Pour la romancière lauréate du prix Goncourt 2016 pour son roman Chanson Douce et également ambassadrice de la francophonie, ce parlement permet de participer à l'émancipation des femmes grâce à la littérature.

"Il faut défendre la parole des femmes" Leïla Slimani

"On va réunir des femmes qui ont fait le choix d'écrire, de raconter des histoires. Faire le choix d'écrire reste très compliqué, très mal vu et très inconvenant dans beaucoup de pays. Il faut soutenir ces femmes qui prennent un morceau de papier et qui écrivent ce qu'elles ont dans le ventre, dans le cœur, ce qu'elles ressentent, la sensualité, la sexualité, des choses indicibles dans beaucoup d'endroits. Le début de l'émancipation c'est dire, dénoncer, raconter ce qu'il s'est passé. C'est le premier pas vers la liberté", explique la romancière. 

Trois thèmes jalonneront les journées du parlement : "Qu'est-ce qui nous réunit ?", "Le monde vu par les écrivaines" ou "Les écrivaines s'engagent". 

Un événement gratuit et ouvert à tous dans la limite des places disponibles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu