Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans : des concerts captés au conservatoire et diffusés en direct sur internet

-
Par , France Bleu Orléans

Ce mercredi et ce jeudi, des concerts sont enregistrés et diffusés en direct depuis la salle de l'Institut, au conservatoire d'Orléans. Les spectateurs peuvent les suivre sur internet, pour soutenir un monde de la culture mis à l'arrêt par la pandémie.

La salle de l'Institut, au conservatoire d'Orléans, accueille deux soir des concerts, filmés et retransmis en direct sur internet.
La salle de l'Institut, au conservatoire d'Orléans, accueille deux soir des concerts, filmés et retransmis en direct sur internet. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Un concert à suivre directement depuis votre salon, grâce à internet ! C'est ce que propose Palapapaï prod, avec le festival LiveOnLine Concerts, ce mercredi et ce jeudi. Les artistes sont invités à se produire sur la scène de la salle de l'Institut, au sein du conservatoire d'Orléans,  les représentations sont diffusées en direct sur plusieurs pages Facebook et sur Youtube. Chaque spectateur est invité à contribuer, d'un montant qu'il souhaite, pour soutenir ces artistes frappés par la crise sanitaire. Vous pouvez retrouver la performance de ce mercredi soir ci-dessous. 

Chaque soir est pensé comme une "véritable émission de télévision ou de radio", avec des temps d'échanges avec les artistes, après le concert. "C'est joyeux de pouvoir revenir dans des conditions un peu inédites", estime Lila Tamazit, du Lila Tamazit Trio, sur scène ce mercredi soir. Dans la salle, pas de public, les strapontins restent levés, mais des caméras, à plusieurs angles, pour pouvoir retransmettre correctement les représentations. "Cela peut faire en sorte que pas mal de groupes puissent développer quelque chose", estime la chanteuse. "Cela n'enlève pas du tout le fait qu'il faut que l'on remonte sur scène, attention, mais cela va toucher des gens plus loin et cela, c'est magique."

Des professionnels qui ont besoin de retourner sur scène

Lila Tamazit a d'ailleurs un message pour la ministre de la culture Roseline Bachelot. "Pourquoi ce n'est pas possible ? Je ne vais pas redire des choses bateaux, mais pourquoi on ouvre des grandes surfaces et pas les concerts, alors qu'on sait que les consignes sanitaires seront extrêmement respectées ? Et puis c'est vital, on est mal sans cela, il faut rouvrir le plus vite possible, c'est impossible de rester dans ces conditions là." Les acteurs du monde de la culture sont appelés à se mobiliser ce jeudi, à 12 heures place de la République à Orléans. 

Un concert, ce sont des artistes, mais aussi des "petites mains de l'ombre". Sur les deux jours, une quarantaine de personnes ont été mobilisées.
Un concert, ce sont des artistes, mais aussi des "petites mains de l'ombre". Sur les deux jours, une quarantaine de personnes ont été mobilisées. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

A ses cotés, sur scène, ce mercredi soir Vincent Viala, le pianiste. "Cela reste très émouvant de retrouver la scène, de voir les instruments. Il y a un côté unique. Plus on avance dans sa carrière de musicien et d'artiste, et plus on sait que ces moments sont précieux . On est vraiment dans un côté sacré de la scène, c'est vraiment chouette, on est vraiment de retrouver ces instruments." A deux jours de la sortie de l'album Ras-la-Trompe, pour Lila Tamazit Trio, c'est aussi un bon coup de projecteur. 

40 personnes et 20.000 euros de budget

Samuel Archambault, membre du groupe Selon Les Humains, s'est lui aussi produit, mercredi soir. Pour l'artiste, ces concerts, via internet, c'est une façon de pouvoir tenir, d'ici la reprise. "Cela fait plaisir de pouvoir rejouer, de pouvoir sortir un peu de chez soi et donner ces chansons dans un cadre live. C'est une manière de faire quelque chose de ce qui nous arrive, mais à mon avis cela ne remplacera pas un concert où on a un retour direct des gens en face. Quand on chante une chanson, on voit tout de suite est-ce que les gens réagissent, s'ils sont émus, s'ils sont à l'écoute ou pas du tout et tout ce rapport là est irremplaçable." Selon Les Humains ont d'ailleurs lancé une campagne de financement participatif pour produire leur futur album. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Après Selon les Humains, Liz Van Deuq et Lila Tamazit Trio ce mercredi soir, trois autres groupes sont invités ce jeudi 4 mars : Bomka, Seezieu et Najar Duo. Les spectateurs sont invités à soutenir les artistes, mais aussi tous les acteurs, à la technique ou à l'organisation, via un don sur la plateforme Hello Asso. Un tel événement représente un budget d'environ 20.000 euros, pour rémunérer une quarantaine de personnes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess