Culture – Loisirs

Orléans : quand le "Jazz or Jazz" est là...

Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans jeudi 21 janvier 2016 à 11:23

Mélody Gardot tête d'affiche du festival "Jazz or Jazz"
Mélody Gardot tête d'affiche du festival "Jazz or Jazz" © Maxppp - Hubert Van Maele

Adieu Orléans Jazz, bonjour Jazz or Jazz. Le nouveau nom et la programmation du festival, qui succèdera cette année à Orléans Jazz, ont été dévoilés ce mercredi. Les 20 concerts se dérouleront au Théâtre d'Orléans du 13 au 17 avril 2016. Mélody Gardot en sera la tête d'affiche.

C'est un nouveau festival au nom qui suscite déjà quelques interrogations : Jazz or Jazz. François Xavier-Hautville en est le directeur, en tant que responsable de la Scène Nationale d'Orléans à qui la mairie a confié l'organisation de ce nouvel évènement. Sur le choix du nom, François-Xavier Hautville fait un clin d'oeil à un éternel débat qui agite le monde du Jazz depuis, presque, toujours :

On essaie d'aller dans toutes les dimensions du jazz. Quand ils sortent d'un concert de jazz, il y a toujours des gens qui disent : oh, ça c'était pas du jazz ! C'est ça qui m'intéresse

F.-X. Hautville, patron de la Scène Nationale, directeur de Jazz or Jazz - Radio France
F.-X. Hautville, patron de la Scène Nationale, directeur de Jazz or Jazz © Radio France - Stéphane Barbereau

François-Xavier Hautville explique le nom du nouveau festival de jazz

Les 20 concerts, dont 17 payants, se dérouleront tous au Théâtre d'Orléans, parfois au même moment. On sera donc loin des ambiances décontractées, en plein air, au milieu du Campo Santo, avec la cathédrale d'Orléans en toile de fond. Mais ce n'est pas parce qu'on est à l'intérieur que ce n 'est pas un festival se justifie François-Xavier Hautville :

La plupart des festivals se passent en salle. Il y a un niveau de prestation technique bien supérieur à ce qui peut se faire à l'extérieur, on est protégé, on est assis

Pour F.-X. Hautville, même en salle, on gardera un esprit festival

Pour ouvrir davantage le Théâtre au public, des tremplin jazz seront organisés tous les jours à 12h30, dans le hall, pour découvrir les jeunes talents. Le lauréat se produira ensuite au Tremplin Jazz du festival Jazz à Vienne. Et puis il y aura aussi les afters, des snacks disponibles dans le grand hall du théâtre d'Orléans, un lieu à l'ambiance très froide en général, mais quelques notes de musique et un esprit de convivialité devraient réchauffer.

Mélody Gardot en tête d'affiche

Le festival devait initialement durer 4 jours mais pour faire venir sa tête d'affiche, Mélody Gardot, une journée supplémentaire a été ajoutée. La chanteuse de jazz américaine termine sa tournée par Orléans, elle devait se rendre absolument à New York le 14 avril, on a donc rajouté la date du 13 pour la faire venir au Théâtre d'Orléans. Elle a déjà donné un concert dans la ville mais c'était au Zénith, il y a plusieurs années.

Si les responsables du festival ne se font guère de doute sur la capacité de la star de jazz à remplir les 900 places de la salle où elle se produira, pour le reste, on s'est adapté aux modestes jauges. Au Campo Santo, Stéphane Kochoyan, ex-directeur de feu Orléans Jazz, n'hésitait à aller chercher très loin les influences jazz de ses artistes (comme Kassav ou Abd Al Malik). Celui qui est désormais conseiller artistique de Jazz or Jazz reconnaît s'être davantage recentré sur le jazz :

On propose un programme qu'on aurait pas pu proposer au Campo Santo mais on donne le choix aux spectateurs : on va vers du jazz improvisé, vers de la création ou du jazz avec des super stars comme Mélody Gardot ou Kenny Garrett

Stéphane Kochoyan, le conseiller artistique de Jazz or Jazz - Radio France
Stéphane Kochoyan, le conseiller artistique de Jazz or Jazz © Radio France - Stéphane Barbereau

Stéphane Kochoyan qui reconnaît une émotion particulière au moment de tourner la page d'Orléans Jazz et d'ouvrir celle de ce nouveau festival :

Il y a une émotion parce qu'il y a quelque chose de nouveau qui se crée qui est la continuité de l'histoire du jazz à Orléans

Stars du jazz ou jazz improvisé, S. Kochoyan détaille le programme

Outre Mélody Gardot, d'autres stars du jazz se produiront salle Touchard (900 places) : Jan Garbarek, le saxophoniste Kenny Garrett révélé par Miles Davis et Lisa Simone, fille d'une légende du jazz, Nina Simone.

Un festival annuel ?

Jazz or Jazz aura donc la difficile tâche de succéder à Orléans Jazz. C'est la Scène Nationale qui pilote ce festival désormais, au budget de 290 000€, la mairie apportant une subvention de 80 000€. La fin d'Orléans Jazz avait provoqué une vive polémique à Orléans. Nathalie Kerrien, adjointe au maire chargée de la Culture salue donc le courage du directeur du Théâtre d'Orléans qui a accepté de prendre la suite du festival :

Avec la violence qu'il y avait eu autour de la fin d'Orléans Jazz, je souhaitais qu'on parte sur un truc incontestable et incontesté. Et je crois que François-Xavier Hautville a réussi, déjà, avant que ça commence

Nathalie Kerrien, maire-adjoint d'Orléans chargée de la Culture - Radio France
Nathalie Kerrien, maire-adjoint d'Orléans chargée de la Culture © Radio France - Stéphane Barbereau

Mais il reste une question : Jazz or Jazz deviendra-t-il un rendez-vous musical annuel ? Rien n'est tranché, mais l'adjointe à la Culture ne cache pas sa volonté d'installer cet événement dans la durée :

J'espère bien ! c'est très rare d'avoir envie de commencer quelque chose pour que ça ne marche pas. On se verra le dernier jour du festival pour faire le point

Nathalie Kerrien souhaite faire de ce festival un rendez-vous annuel

7 000 places seront mis en vente à partir du mardi 2 février au Théâtre d'Orléans.