Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Orléans : une cagnotte pour une nouvelle maison d’édition indépendante

lundi 14 janvier 2019 à 11:06 Par Florine Boukhelifa, France Bleu Orléans

Une nouvelle maison d'édition associative veut ouvrir sur Orléans, à l'initiative de trois passionnés de littérature. Pari risqué à l'heure du numérique. Les associés font appel à la générosité des internautes.

La maison d'édition Carnets de Sel a été fondée par trois orléanais passionnés de littérature.
La maison d'édition Carnets de Sel a été fondée par trois orléanais passionnés de littérature. © Maxppp - jaboutier / LA NR

Orléans, France

Sandrine Leturcq, Clément Sayous et Julien Crosnier sont trois Orléanais passionnés de lecture et d’écriture. En février 2018, ils décident de fonder l’association Carnets de Sel, une maison d’édition généraliste et indépendante. Avec des collections déclinées autour du documentaire et de la fiction, les associés espèrent surtout créer du lien entre les auteurs et les différents acteurs de la chaîne du livre.

L’écrivain reprend la main sur son travail

Si certaines maisons d’édition permettent aux auteurs de suivre la fabrication de leur livre, d’autres font appel à de nombreux intermédiaires. Les écrivains découvrent le produit final quasiment en même temps que leurs lecteurs. Et c’est justement sur ce schéma, parfois très compliqué, que Carnets de sel souhaite travailler. Pour Sandrine Leturcq, professeure documentaliste au lycée Jean Zay d’Orléans, il est important que les écrivains « voient la première de couverture avant, la quatrième aussi, et que ce soit décidé avec nous. Qu’ils soient acteurs de leur projet, pour tout. »

« On a bâti le contrat d’édition de façon à ce que l’auteur soit le plus grand bénéficiaire de ses droits. On essaye également de lui en faire acquérir de nouveaux. »

Carnets de Sel reproche aussi aux grandes maisons d’édition d’amoindrir la rémunération des auteurs, justement à cause de tous ces intermédiaires qui prennent leur part à chaque étape du processus de création. C’est pourquoi il leur tient à cœur que tous travaillent main dans la main, dans un réseau local. Autre point important pour les fondateurs du projet : aller plus loin dans les droits des écrivains, et réparer ce qu’ils considèrent comme des injustices. Par exemple,  lors de la participation à des événements culturels : « Quand un écrivain se rend dans un salon du livre ou ailleurs, qu’il soit rémunéré, lui aussi. Parce que tous les salariés de la maison d’édition sont rémunérés puisque c’est sur leur temps de travail. Les auteurs, eux, pas forcément. C’est une véritable question qu’il est temps de se poser. »

Une cagnotte participative pour financer la création

Avant de pouvoir bénéficier d'éventuelles subventions, Carnets de Sel doit faire ses premières preuves. Alors pour l'instant, l'association compte sur le soutien du public et a lancé une cagnotte sur la plateforme Ulule. Un budget évalué au minimum, des dépenses réparties et détaillées… Tout est expliqué sur le site de crowfunding, toujours dans un souci de transparence.

Le logo de cette nouvelle maison d'édition - Aucun(e)
Le logo de cette nouvelle maison d'édition - DR

Il y a deux ans, un autre projet du genre avait tenté de naître à Orléans. Sans succès. Faute de financement, Marc Arnaud a dû renoncer à Nos illustres inconnus, une maison d’édition pour les auteurs refusés ailleurs. Pas de quoi faire peur à Carnets de Sel, qui croit en son projet et se lancera malgré tout.