Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : 60 lieux en plein air pour faire la fête cet été malgré la pandémie

-
Par , France Bleu Paris

La mairie de Paris a répertorié 60 lieux en plein air pour organiser des concerts et des soirées cet été, en partenariat avec les clubs et salles de concert fermés depuis le début de la crise sanitaire.

Une fête de la musique sur les berges de le Seine, avant le début de la pandémie.
Une fête de la musique sur les berges de le Seine, avant le début de la pandémie. © Maxppp - Bruno Levesque

L'été devrait être à nouveau festif à Paris. C'est en tout cas le souhait affiché par la municipalité parisienne qui s'est entretenue avec 120 professionnels de la nuit cette semaine pour permettre l'organisation de soirées en plein air, malgré les incertitudes sur l'évolution de la situation sanitaire. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

60 lieux ont été pour le moment identifiés, entre autres : les places de l'Hôtel de Ville, Bastille, République, Nation, Stalingrad, les hippodromes d'Auteuil et de Longchamps, les parvis des gares de l'Est et de Saint-Lazare ou encore le hall 3 de la gare Montparnasse. 

Pour Frédéric Hocquard, adjoint de la mairie de Paris au tourisme et à la vie nocturne, l'été 2021 ne pourra pas être pire que l'été 2020 sur le plan sanitaire "Or en 2020, les choses ont été possibles en plein air l'été". La préfecture de police de Paris, représentée à la réunion, est plus prudente : 

Si la situation le permettait, (...) on sera ouvert à examiner toutes les initiatives qui respecteront le cadre légal

Les autorités font ici référence aux nombreuses fêtes illégales qui se sont déroulées l'été dernier, notamment au bois de Vincennes. 

En attendant, cette perspective permet à des clubs comme le Rex, le Badaboum ou le Gibus de retrouver un semblant d'activité en travaillant sur des projets "hors les murs" puisqu'ils "ne rouvriront pas en 2021, en tout pas à l'été" explique Frédéric Hocquard. Selon l'adjoint, cette annonce est aussi l'occasion de "redonner un peu d'espoir" aux jeunes, qui subissent une crise économique mais aussi "psychologique". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess