Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Paris : une baignade au bois de Vincennes pour 2019

jeudi 16 novembre 2017 à 11:24 Par Bénédicte Robin, France Bleu Paris et France Bleu

La Mairie de Paris a confirmé son calendrier pour son plan "nager à Paris" et elle promet l'ouverture à la baignade d'une partie du lac Daumesnil dans le bois de Vincennes pour l'été 2019.

Une partie du lac Daumesnil sera aménagée pour accueillir les baigneurs à l'été 2019
Une partie du lac Daumesnil sera aménagée pour accueillir les baigneurs à l'été 2019 © Maxppp - Jean-Baptiste Quentin

Paris, France

La Mairie de Paris confirme son calendrier et promet l'ouverture d'un deuxième site de baignade gratuite et en plein air pour l'été 2019 au lac Daumesnil, dans le bois de Vincennes. Dans la foulée du succès de la baignade à la Villette cet été qui a accueilli plus de 50 000 nageurs, la ville poursuit son "plan nager à Paris". "C"était un engagement de campagne d'Anne Hidalgo", la maire de Paris, insiste Jean-François Martins, l'adjoint chargé des sports et du tourisme.

Concrètement, ce nouvel espace de baignade se situera autour d'une des deux îles de ce lac artificiel, dessiné et créé au XIXème siècle. Ce sera donc autour de l'île de Bercy. Des travaux d'aménagements seront nécessaires pour créer un bassin distinct du reste du lac. Des parois de béton seront ainsi placées dans l'eau et recouvertes d'une membrane étanche pour délimiter la zone. Le sol sera également recouvert de cette membrane.

Anne Hidalgo, en campagne pour les municipales en 2014 présentait son plan "Nager a Paris" au lac de Daumesnil dans le bois de Vincennes - Maxppp
Anne Hidalgo, en campagne pour les municipales en 2014 présentait son plan "Nager a Paris" au lac de Daumesnil dans le bois de Vincennes © Maxppp - Christophe Petit Tesson

De l'eau filtrée par des plantes

Le filtrage et le traitement de l'eau seront "biologiques" insiste Jean-François Martins au moyen de "jardins aquatiques". Ce seront des plantes et du sable qui filtreront l'eau comme cela se fait dans les piscines écologiques. Ces jardins seront situés à une centaine de mètres du lac et l'eau sera acheminée par des canalisations souterraines et propulsées par une station de pompage située sous l'eau et donc invisible.

8 000m2 de zone de baignade, l'équivalent de 5 piscines olympiques

Pour se baigner, il faudra donc se rendre sur l'île de Bercy. Une passerelle de bois doit être installée. Cette passerelle, tout comme les cabines et les douches, sera retirée à la fin de la saison. Comme à la Villette, l'accès sera surveillé et réglementé car le bassin ne pourra pas accueillir plus d'un millier de baigneurs en même temps, un peu plus de 2 000 par jour.

La zone de baignade s'étendra sur 8 000m2, l'équivalent de 5 piscines olympiques, et comprendra trois profondeurs de bassin : 70 cm, 1,5 m et 2,5 m pour accueillir petits et grands nageurs.

La zone de baignade s'étendra sur 8 000m2, l'équivalent de 5 piscines olympiques - Maxppp
La zone de baignade s'étendra sur 8 000m2, l'équivalent de 5 piscines olympiques © Maxppp - Jean-Baptiste Quentin

Des arbres et des arbustes seront plantés

La ville indique que la commission départementale de la nature, des paysage et des sites a donné un avis favorable à ce projet, de même que l'architecte des bâtiments de France. Les discussions se poursuivent avec l'inspectrice des sites sur l'impact environnemental de ce projet.

Mais déjà, la ville a annoncé la re-végétalisation de 4 200m2 d’espace de circulation actuellement en graviers calcaires et la plantation de 65 arbres et 500 arbustes sur la rive sud du lac. Les clôtures de la pelouse de Reuilly seront aussi végétalisées.

Le bilan de l'avancement du projet sera présenté la semaine prochaine au Conseil de Paris. Une enquête publique doit être lancée en février 2018 avant la validation du permis d'aménager prévu en juillet 2018 pour un début de travaux en octobre 2018. Le coût des travaux est estimé à 9,5 millions d'euros. Le coût de fonctionnement est lui estimé à un million d'euros pour la saison, à savoir tous les jours de 10h à 18h de mi-juin à mi-septembre.