Culture – Loisirs

Paris : le bassin de la Villette transformé en piscine géante malgré l'interdiction

Par Clara Lecocq Reale, France Bleu Paris Région et France Bleu lundi 29 août 2016 à 1:18

Le pont du bassin de la Villette envahi par des amateurs de plongeon
Le pont du bassin de la Villette envahi par des amateurs de plongeon © Radio France - Clara Lecocq Reale

Des dizaines de personnes se sont baignées dans bassin de la Villette, ce dimanche, à l'appel du collectif "Laboratoire des baignades urbaines". Un grand "plouf" inédit, sans l'accord de la préfecture de police de Paris.

Ils ont bravé l'interdit. Des dizaines de baigneurs ont piqué une tête, ce dimanche, dans le bassin de la Villette, à Paris (19e). L'appel avait été lancé par l'association "Laboratoire des baignades urbaines", en marge de "Fluctuat", une compétition de nage en eau libre, organisée dans la matinée par la Fédération Française de Natation. L'information s'était répandue dans les médias et sur les réseaux sociaux comme une trainée de poudre, mais la baignade publique n'était pas autorisée par la préfecture de police de Paris. Cette dernière explique n'avoir "jamais reçue de demande d'autorisation". L'évènement était donc, par principe, interdit, sous peine d'une amende de 38 euros.

"C'est la mer en pleine ville"

Les autorités ont toutefois été indulgentes avec les baigneurs venus en nombre. Ils étaient une centaine dans le bassin. "Elle est super bonne, c'est la mer en pleine ville, s'exclame ainsi Jocelyne. Je suis venu spécialement avec mon fils et peut importe l'interdiction, nous devons profitez de ce bassin"! Dans la foule amassées sur les quais, des badauds prennent en photo les plus téméraires : les plongeurs.

La passerelle de la Moselle, qui rejoint le quai de Seine au quai de Loire, est utilisée par les baigneurs comme plongeoir. Elle fait plus de 5 mètres de haut. "Il suffit d'enjamber la barrière et de sauter. L'atterrissage à la surface fait un peu mal mais les sensations sont fortes", explique Raphaël, 13 ans, imité par une dizaine d'autres aventuriers.

Brigade fluviale réquisitionnée

La décision de la Préfecture n'ayant été connue que la veille, les moyens de sécurité étaient réduits. Seule la brigade fluviale - et son zodiac - était réquisitionnée. Conscients des dangers du plongeoir improvisé, cinq policiers ont fait évacuer le pont. "Je viens là toutes les semaines depuis 4 ans, témoigne Théo. Habituellement, on nous regarde de loin en rêvant de nager dans le bassin. Aujourd'hui, c'est chouette de voir autant de monde. Il faudrait que ça perdure", ajoute-t-il.

La maire de Paris a annulé à la dernière minute sa venue. "Question de calendrier et de timing", nous a répondu la municipalité. Etrangement, pourtant, Anne Hidalgo avait retiré un tweet ce vendredi soir, dan lequel elle se réjouissait de cette baignade publique, "une première depuis 50 ans", selon son message.

La mairie de Paris a déjà promis d'installer un bassin de baignade à la Villette, dès l'été prochain.

Partager sur :