Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pas de "txotx" cette année dans les cidreries du Pays basque

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le coup d'envoi de la saison des cidreries n'a pas encore pu se tenir à Astigarraga, crise sanitaire oblige. Au Pays basque Sud, elles peuvent tout de même ouvrir, mais avec l'interdiction de se réunir autour des tonneaux pour déguster directement le sagarno.

En 47 ans de carrière, Iñaki Bengoetxea, de la cidrerie Ola à Irun, n'a jamais connu pareille crise.
En 47 ans de carrière, Iñaki Bengoetxea, de la cidrerie Ola à Irun, n'a jamais connu pareille crise. © Radio France - Andde Irosbehere

"Txotx !!!" Ce cri-là, si emblématique des cidreries du Pays basque, fait aussi partie des victimes du coronavirus, au grand dam des habitués. Txotx, le nom de ce petit bout de bois qui bouche l'orifice des tonneaux, et qui désigne par là même la saison des cidreries, lorsque le cidre nouveau est arrivé à maturité, n'a pas pu être célébré vendredi 15 janvier, à Astigarraga, près de Saint-Sébastien.

Le label AOP "Euskal Sagardoa", qui regroupe environ 80 cidreries dans tout le Pays basque, envisage malgré tout d'organiser une cérémonie le 3 février prochain, lorsque le cidre commencera à être embouteillé. Dans tous les cas, la fête devra respecter un protocole sanitaire strict, et les cidreries, elles, devront se passer du fameux rituel.

"La possibilité de boire au cul de la barrique, en groupe, on ne peut pas le faire" confirme Dominique Lagadec, de la cidrerie Txopinondo à Ascain. Qu'à cela ne tienne, les bouteilles, elles seront bien là. "Le mois de janvier, c'est aussi la mise en bouteille du nouveau millésime, notre Beaujolais nouveau. Donc cette année pas de txotx, mais il y aura tout de même le "Sagarno berriaren eguna", le jour du sagarno nouveau."

A la cidrerie Txopinondo à Ascain, on s'adapte aux règles sanitaires

Dominique Lagades, de la cidrerie Txopinondo à Ascain
Dominique Lagades, de la cidrerie Txopinondo à Ascain © Radio France - Andde Irosbehere

Si Dominique Lagadec se veut optimiste, les cidreries du Pays basque Sud, dont les revenus dépendent beaucoup de la partie restauration, le sont beaucoup moins. Certes, contrairement aux cidreries d'Iparralde, elles peuvent ouvrir comme n'importe quel restaurant, mais sont soumises à des horaires limitées (fermeture obligatoire à 20h) et surtout à des mesures très strictes : jauge réduite, service individuels pour ne pas se partager les plats... Exit donc, le partage convivial du plat de txulet ou de l'omelette à la morue.

Une année qui s'annonce particulière, d'autant que les cidreries avaient dû brutalement fermer leurs portes l'an dernier en mars, lors du premier confinement. Les pertes se sont chiffrées à 15 millions d'euros selon le label AOP "Euskal Sagardoa".

Bihotzean ximiko bat

Elgarretaratzeak debekatuak kupelen inguruan, mahainetan txuleta ezin partekatu ... Giro arrunt berezia izango dela aitortzen du Iñaki Bengoetxea, Irungo Meaka auzoko "Ola" sagardotegiaren jabeak. Nahiz eta sasoina ez ofizialki hasi, ateak hala ere idekiko dizkie bezeroei igande hontarik goiti, asteburuetan, eguerdietan soilik, menu bat proposatuz.

"Lana egin beharko da jendea konzientziatzen, etorri eta eserita jan beharko duela azaltzeko. Pitxerretan maihanetara zerbitzatuko dugu sagardo berria, kupel desberdinetatik." ... "Momento gogorrak dire. Pentsa, 2019an, txotx garaian, 14 000 lagun pasatzetik, ez pasatzera ... Eta aurten ere, 250 laguntik goitiko sala daukat, bainan 100 lagun baino gehiago ezin ditut sartu, distantziagatik. 47 urte baditut kotizatzen seguritate sozialan, 14 urte ukanez geroz, eta ez dut holako krisiarik ezagutu oraindaino."

"Giroa desberdina izango da" Iñaki Bengoetxea, Irungo "Ola" sagardotegiaren jabea

Ola sagardotegia, Irungo Meaka auzoan kokatua, Aiako Harrien pean
Ola sagardotegia, Irungo Meaka auzoan kokatua, Aiako Harrien pean © Radio France - Andde Irosbehere
Ola sagardotegia, Irungo Meaka auzoan kokatua
Ola sagardotegia, Irungo Meaka auzoan kokatua © Radio France - Andde Irosbehere
Choix de la station

À venir dansDanssecondess