Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pass sanitaire dans les lieux culturels : ce que les sites sarthois ont mis en place

-
Par , France Bleu Maine

Ce mercredi 21 juillet entre en vigueur l'obligation du pass sanitaire à l'entrée des lieux culturels accueillant plus de 50 personnes. Dans la Sarthe, plusieurs d'entre-eux ont pris leurs disposition pour accueillir le maximum de visiteurs.

Le parc d'attractions Papéa, à l'est du Mans, va mettre en place un centre de dépistage.
Le parc d'attractions Papéa, à l'est du Mans, va mettre en place un centre de dépistage. © Radio France - Clémentine Sabrié

A partir de ce mercredi 21 juillet, il ne sera plus possible d'entrer librement dans un lieu culturel accueillant plus de 50 personnes. Un casse-tête pour les sites sarthois concernés par cette mesure qui ont essayé de mettre en œuvre un dispositif adapté à cette nouvelle contrainte. Petit tour d'horizon dans le département de plusieurs sites touristiques. 

Le zoo de La Flèche

Habituellement à 3 500 visiteurs tous les jours en cette période de l'année, le zoo de La Flèche navigue dans l'inconnu. Impossible pour l'heure de savoir si ces nouvelles mesures vont impacter la fréquentation. Pourtant, un centre de dépistage a vu le jour devant l'entrée, pour les touristes n'ayant ni pass sanitaire, ni test négatifs de moins de 48h sur eux. "Mais on ne sait pas s'il va fonctionner ou non, puisqu'on ne peut pas dire si beaucoup de monde viendra quand même sans avoir les papiers nécessaires sur eux", confie Céline Talineau, la directrice. Il sera ouvert de 8h45 à 14h30 et les résultats tomberont dans les 20 minutes qui suivent le test.

Le public devant la billetterie du zoo de La Flèche.
Le public devant la billetterie du zoo de La Flèche. © Radio France - Christelle Caillot

Par ailleurs, le zoo a dû investir 1 200 euros dans l'achat de matériel permettant de lire les QR Codes des personnes ayant leur pass sanitaire à jour. Mais il faudra également recruter, pour poster des personnes habilitées à l'entrée qui tiendront un registre journalier. "Pour l'heure, je réquisitionne le service commercial censé préparer la saison prochaine en cette période."

Papéa

Le parc d'attractions de l'est du Mans va lui aussi installer un centre de dépistage à l'entrée, pour les visiteurs n'ayant pas les documents nécessaires sur eux. Mais là aussi, c'est l'inconnue pour ce stand de 45 mètres carrés, ouvert de 9h15 à 15h30. "Sa surface sera adaptable, on verra en fonction de l'affluence sur les jours qui viennent", explique Florian Sacreste, le directeur. 

Il faudra effectivement surveiller si les 3 000 clients quotidiens seront au rendez-vous. En tout cas, "il y a eu énormément de monde pour nous appeler et nous demander ce qu'il était possible de faire ou non". Concernant la vérification des pass sanitaires, Papéa a dû investir dans 3 téléphones portables qui permettront de contrôler les visiteurs. Trois personnes ont également été recrutées pour pouvoir assurer ce service. 

Château du Lude

La question est plus épineuse pour le château du Lude, un site dont la fréquentation excède rarement les 50 visiteurs. Du coup, la propriétaire Barbara de Nicolaÿ a tranché : pas question de contrôler les visiteurs. "Ce n'est pas notre rôle", concède-t-elle au moment de réfléchir au meilleur moyen de s'adapter aux mesures gouvernementales. 

Le château du Lude (Sarthe).
Le château du Lude (Sarthe). © Radio France - Alexandre Chassignon

Ce n'est pas pour autant que rien n'est fait sur place. Certes, en-dessous de 50 visiteurs, il n'est pas besoin de contrôler qui que ce soit à l'entrée, en revanche, une personne sera postée au guichet. Cette dernière aura pour mission de compter le nombre de touristes et de surveiller que la jauge de 50 n'est pas atteinte. Si c'est le cas, l'entrée sera bloquée et les visiteurs devront patienter et attendre que d'autres visiteurs sortent et leur laissent la place.

Médiathèques

Au Mans, les médiathèques s'adaptent de la même manière, en maintenant une jauge maximale à 49 adultes maximum en simultané. Il n'y aura donc pas besoin de pass sanitaire sauf pour un établissement. C'est en effet à la médiathèque Aragon que vous aurez besoin de montrer patte blanche.

Piscines

Si vous souhaitez allez vous rafraîchir dans les bassins Atlantides et Ardriers, au Mans, il vous faudra un pass sanitaire en règle. Pour le premier, la jauge est fixée à 900 utilisateurs simultanément. Et pour le second, il ne pourra pas y avoir plus de 185 nageurs en même temps sur place. 

Le Mans-plage

Si vous êtes plus baignade en extérieur, pas besoin de pass sanitaire, ni de test covid négatif de moins de 48h. En revanche, la jauge sera limitée aux abords du Mans-plage à 49 personnes simultanément. 

Musées

Toujours au Mans, les 4 musées ont fait le choix d'abaisser la jauge, au lieu de procéder à des contrôles des visiteurs à l'entrée. Ainsi, pas besoin de pass sanitaire. En revanche, il faudra surveiller le nombre de personnes déjà présentes à l'intérieur. Si il excède 49, alors vous devrez attendre qu'une place se libère à l'intérieur. Même principe pour les visites guidées de la Cité Plantagenêt et des autres sites patrimoniaux. 

Animations extérieures

Que ce soit Soirs d’Eté, Retrouvailles d’Eté, Mardis de la Chanson, Prolongations estivales de Le Mans Fait Son Cirque, Nuits électroniques ou Mystères dans la cathédrale, à chaque fois, ces événements seront structurés comme des établissements recevant du public. Il faudra donc vous munir des documents nécessaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess