Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Pass sanitaire : la fréquentation au Safari de Peaugres, en Ardèche, dégringole

Par

Ce mercredi 21 juillet, les visiteurs du Safari de Peaugres en Ardèche, devaient présenter un document supplémentaire en plus de leur billet : le pass sanitaire. Les craintes de la directrice, Christelle Vitaud, se confirment. La fréquentation en a pris un coup.

Le pass sanitaire est devenu obligatoire au Safari de Peaugres. Le pass sanitaire est devenu obligatoire au Safari de Peaugres.
Le pass sanitaire est devenu obligatoire au Safari de Peaugres. © Radio France - Willy Moreau

Dès lors que la jauge n'est pas fixée à 50 personnes maximum, les cinémas, musées, parcs ou médiathèques doivent exiger un pass sanitaire. L'obligation est entrée en vigueur ce mercredi 21 juillet. Et les effets se sont aussitôt fait ressentir au Safari de Peaugres en Ardèche. 

Publicité
Logo France Bleu

Les animaux du parc animalier ardéchois ont vu défiler moins de monde que d'habitude. 1.500 personnes sont venues au Safari de Peaugres en Ardèche ce mercredi. "Normalement lors d'une journée ensoleillée comme celle-là on atteint 3.000 à 3.500 personnes", déplore Christelle Vitaud, la directrice. Le pass sanitaire est désormais obligatoire à l'intérieur de son parc. 

Pour l'entrée en vigueur de la mesure, cinq employés supplémentaires sont dispersés en amont des caisses. Portables connectés sur l'application Tous Anticovid Verif, ils scannent les QR codes (codes carrés) pour vérifier la validité du pass sanitaire. "C'est plutôt rapide, confie Florence, assez réservée sur la question. S'il n'y avait pas eu de pass sanitaire, ça ne m'aurait pas dérangé. On met le masque en intérieur et c'est bon. Mais disons que c'est une sécurité en plus"

Les employés vérifient les QR codes des visiteurs. © Radio France - Willy Moreau

Victime de critiques très dures ces derniers jours, le parc a dû appliquer la loi bon an mal an. La directrice, Christelle Vitaud, a été pris de court : "Il faut se réadapter mais nous n'avons pas le choix". Avant l'entrée du site, des panneaux indiquent déjà l'obligation d'avoir un pass sanitaire et deux employés stoppent les véhicules en amont pour alerter les visiteurs. 

Pour les rares adultes qui ne possèdent pas le pass, le personnel leur conseille un centre dépistage à Davézieux, qui en partenariat avec le parc, réalise des tests antigéniques dont les résultats sont connus en moins de quinze minutes. Trente personnes ont choisi cette option ce mercredi. 

Mais cela ne suffira pas à compenser la baisse de fréquentation regrette Christelle Vitaud : "On a une visite d'impulsion. Il fait beau, il fait chaud, les enfants ont envie de voir de les animaux et ils viennent chez nous. Mais là, il faut anticiper". De nombreuses personnes ne sont toujours pas complètement vaccinées et les tests ne sont valides que 48h. Un délai trop court lorsque les visites dépendent de la fréquentation. "Et les gens ne vont pas faire des tests tous les deux jours", conclue la directrice.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu