Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"Passem", la course pour la langue occitane, est un succès

dimanche 27 mai 2018 à 18:36 Par Marie-Line Napias, France Bleu Béarn

La première course à pied en relais pour la langue occitane, "passem", a été un vrai succès populaire et financier. Le départ a été donné vendredi de Bidache et l'arrivée fêtée dimanche après-midi à Pau.

La scène avec les bénévoles de Ligams Jan de Nadau, François Bayrou et Jean Jacques Lasserre
La scène avec les bénévoles de Ligams Jan de Nadau, François Bayrou et Jean Jacques Lasserre © Radio France - Marie line Napias

Pau, France

Cette course était inspirée de la "korrika" qui existe depuis 40 ans en Pays Basque et qui permet de recueillir des fonds pour la langue. Le principe est simple : chaque kilomètre est vendu à une association, un commerce, une entreprise, un club sportif. Pour la première "passem", organisée par l'association Ligams, le parcours était de 400 kilomètres entre Bidache et Pau à travers le bas Adour et le Béarn y compris la vallée d'Ossau.  Trois jours et deux nuits de course ininterrompue avec des conditions météo pas faciles mais qui n'ont pas douché les enthousiasmes. 

Fabienne Gessler l'une des bénévoles de l'association Ligams

Il s'est passé quelque chose d'extraordinaire c'est que les béarnais sont habitués à la pluie, donc ils sont imperméabilisés à la naissance, c'est prouvé maintenant. Il y a eu des coureurs tout le temps, le jour, la nuit, à 4 heures du matin, quand ça montait, quand ça descendait. On est arrivé au col de Marie Blanque dans la brume et quand la course est arrivée en haut, on avait les danseurs ossalois, qui dansaient, en costumes, c'était une apparition. Quand ça s'est terminé, la course est passée et la brume s'est levée. Il y a symbole là !

La fête après la course, place Récaborde - Radio France
La fête après la course, place Récaborde © Radio France - Marie line Napias

Au total ce sont 470 kilomètres qui ont été achetés soit un total de 47000 euros. Ligams va maintenant lancer un appel à projets et l'argent servira à soutenir les initiatives les plus intéressantes pour la langue occitane. 

Une belle arrivée dans le quartier du Hédas à Pau

Les derniers relayeurs accompagnés d'un ours géant et de "tchancayres" (échassiers) ont remonté la rue Serviez avant de descendre au Hédas par l'arrière des galeries. Là ce sont les enfants de la calendretta de Pau qui ont pris le dernier relais, jusqu’à la place Récaborde où était installés la scène et les stands. 

La descente vers le Hédas - Radio France
La descente vers le Hédas © Radio France - Marie line Napias

Le message secret lu par Jan de Nadau

Les bénévoles de l'association Ligams étaient sur scène, ils ont remercié tous les cantons traversés, avant que Jan de Nadau n'ouvre le fameux témoin passé de main en main et lise le message secret qu'il contenait, un message d'espoir pour la langue occitane qu'il faut continuer à transmettre et ce résumé : "un mot à chaque pas et un pas à chaque mot". Ensuite Jean Jacques Lasserre et François Bayrou ont pris la parole. François Bayrou promettant de faire du Hédas un "vilatge" consacré à la culture occitane sous toutes ses formes : langue, danse, chant, audiovisuel. 

L'arrivée de la passem

La prochaine édition de la passem ce sera en 2020 et sans doute sur un itinéraire encore plus long.