Culture – Loisirs

Patricia Kaas : "Je reviens sur mes terres, là où tout a commencé"

Par Clément Lhuillier et Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu mardi 31 janvier 2017 à 12:21

Patricia Kaas présente son nouvel album, ce mardi, aux Arènes de Metz
Patricia Kaas présente son nouvel album, ce mardi, aux Arènes de Metz © Maxppp - Sven Hoppe

En tournée pour son nouvel album, Patricia Kaas est de retour, chez elle, ce mardi 31 janvier, pour un concert aux Arènes de Metz. La "fille de l'Est" se confie sur France Bleu Lorraine sur sa vie, son nouvel album, et sa joie de retrouver les siens.

Cinq ans après son dernier concert en Lorraine, Patricia Kaas revient à la maison. La chanteuse, née à Forbach et qui a grandi à Stiring-Wendel, est en concert aux Arènes de Metz ce mardi 31 janvier 2017, et au Zénith de Nancy le mercredi 1er février 2017. Une tournée avec son nouvel album éponyme, le dixième de sa carrière, sorti fin 2016.

Patricia Kaas, invitée de France Bleu Lorraine

Je reviens sur mes terres, là où tout a commencé. Mais en plus, il y aura plus de trente de personnes de ma famille, et c’est là où le trac peut s’installer, parce qu’on a l’impression de devoir être encore meilleure.

Sur scène, Patricia Kaas présentera 13 chansons "anciennes" et des titres nouveaux issus de son nouvel album.

C’est un spectacle qui me ressemble plus aujourd’hui, je suis mieux dans ma peau, plus relax. (Sur son burn-out après sa tournée "Kaas chante Piaf") J’ai le fort caractère de l’Est qui fait qu’on se bat et qu’on va mieux et il m’a servi parce qu’il m’a apporté un bon regard sur moi-même.

Le spectacle s’ouvrira sur sa chanson "La langue que je parle". Un titre qui fait directement référence à ses origines lorraines.

C’est ce vocabulaire, ce petit accent que j’avais de ma frontière… C’est dire aussi à ceux qui, il y a trente ans, se demandaient qui j’étais et d’où je venais, que le plus important c’est l’âme, l’authenticité. Et si mon accent est un peu moins prononcé aujourd’hui, mon cœur et mon sang sont de là où je suis née.

Patricia Kaas qui garde un oeil attentif sur sa région. La preuve, elle n'a pas raté le buzz créé sur les réseaux sociaux par le chanteur forbachois Alphonse Kierat avec son rap "Patelins lorrains" : "Il le fait très bien, et il prononce bien les noms. Je les reconnais tous !".