Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Patrimoine : après le coup de gueule de Stéphane Bern, 21 millions d'euros de crédits maintenus pour 2019

-
Par , France Bleu

Alors que Stéphane Bern dénonçait lundi la suppression de 25 millions d'euros de crédits pour le patrimoine prévue par le gouvernement, les députés et sénateurs ont finalement trouvé un accord mardi soir. 21 millions d'euros de crédits seront maintenus pour le secteur en 2019.

La chapelle des Missionnaires de la Croix, à Sisteron, fait partie des sites sélectionnés pour le Loto du patrimoine.
La chapelle des Missionnaires de la Croix, à Sisteron, fait partie des sites sélectionnés pour le Loto du patrimoine. © AFP - Michel CAVALIER / Hemis.fr

Son coup de gueule contre le coup de rabot prévu par Bercy a été salutaire. Après les protestations de l'animateur Stéphane Bern, chargé de mission pour le patrimoine, 21 millions de crédits seront bien maintenus pour le secteur sur l'année 2019. Alors que le gouvernement comptait annuler 25 millions d'euros de crédit, l'Assemblée et le Sénat ont finalement trouvé un accord mardi soir.

Les parlementaires ont "dégelé" 21 millions d'euros 

Les parlementaires expliquent avoir "approuvé le dégel de 21 millions d'euros" qui permettra de "répondre aux demandes des collectivités territoriales concernant l'entretien et la restauration des monuments historiques". Les quatre millions qui manquent représentent de "simples mesures de périmètre" liées à "la masse salariale" et sont sans effet sur le programme "Patrimoines" concerné, assure le Sénat.

"Je salue la décision du Parlement qui a trouvé un accord global pour maintenir la totalité des crédits 2019 en faveur des patrimoines", a aussitôt réagi le ministre de la Culture Franck Riester sur Twitter.

Stéphane Bern "exténué" de devoir "se battre pour réclamer ce qui est dû"

"Je suis à la fois très heureux et en même temps un peu fatigué, exténué de devoir me battre, chaque fois pour réclamer ce qui est dû au patrimoine," a réagi Stéphane Bern sur franceinfo. "La politique, ce n'est pas mon affaire", estime l'animateur. "On m'a confié une mission pour sauvegarder et aider à sauver le patrimoine en péril, pas pour aller me battre avec les députés, les sénateurs, les ministres pour pérenniser le budget qui est alloué au patrimoine."

Il faut que les députés comprennent que les monuments sont dans leur circonscription - Stéphane Bern

Si le Loto du patrimoine est prolongé, l'animateur demande à abroger une bonne fois pour toutes"la taxe, certes légale, mais pas très morale sur ce Loto du patrimoine". "Toute la part de l'Etat doit revenir au patrimoine", martèle-t-il. "Il faut que les députés comprennent que les monuments sont dans leur circonscription. Il faut aussi que les administrés, c'est-à-dire les citoyens, disent à leurs députés de voter l'abrogation." 

Une demande à laquelle le ministre de la Culture a répondu favorablement, pour cette année en tout cas. Franck Riester a confirmé que l'Etat abondera l'équivalent de la taxe prélevée sur le Loto au patrimoine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu