Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Pellevoisin s'apprête à commémorer les 70 ans de la disparition de Bernanos

jeudi 5 juillet 2018 à 4:24 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

C'était un 5 juillet 1948 : l'écrivain Georges Bernanos disparaissait à Neuilly. Il a été enterré quelques jours plus tard dans la commune de Pellevoisin dans l'Indre, d'où était originaire sa famille maternelle. 70 ans plus tard, Pellevoisin se souvient...

Pellevoisin va inaugurer un panneau indiquant la tombe de Bernanos
Pellevoisin va inaugurer un panneau indiquant la tombe de Bernanos © Radio France - Gaëlle Fontenit

Pellevoisin, France

De Georges Bernanos à Pellevoisin, il ne reste que peu de traces : le nom d'une rue, où vivent encore des cousins éloignés de l'écrivain, la collection quasi complète de ses œuvres offerte par son fils, et le caveau familial, pierre grise sans plaque ni fleur, sobrement dressé au centre du cimetière de la commune. 

S'il y a peu de souvenirs en Berry du père littéraire de Mouchette, la réciproque s'applique également. "Georges Bernanos a peu fait référence au Berry dans ses textes. _On l'associe souvent à l'Artois_, où il a passé une partie de son enfance. On a seulement des lettres évoquant le Berry dans une biographie publiée par son fils" explique Pierre Schmidt, journaliste et inconditionnel de Bernanos. 

Pourtant, à plusieurs reprises, Georges Bernanos est venu à Pellevoisin. "Sa mère était issue d'une famille Pellevoisin. La famille venait souvent, pendant les vacances mais Georges est parti tôt... Comme il adorait sa mère, il a voulu être _enterré dans le caveau familial_, ici" précise le maire, Gérard Sauget.

La tombe de Bernanos à Pellevoisin (Indre) - Radio France
La tombe de Bernanos à Pellevoisin (Indre) © Radio France - Gaëlle Fontenit

Mort à 60 ans, le 5 juillet 1948, Georges Bernanos a donc été enseveli dans la commune indrienne. Depuis, la tombe est régulièrement visitée par des admirateurs de son oeuvre. "On a souvent des gens qui passent à la mairie après, pour nous dire qu'ils sont venus voir la tombe et qu'ils ont eu du mal à trouver. On va donc inaugurer un panneau. On réfléchit à peut-être faire un musée, ou quelque chose qui permette de remettre en selle cette immense oeuvre et de mieux la faire connaitre aux Pellevoisinois et Pellevoisinoises

Un hommage en deux temps

Pour commémorer le 70ème anniversaire de la disparition de Georges Bernanos, la commune de Pellevoisin prévoit un hommage en deux temps. 

Ce jeudi 5 juillet d'abord, avec une messe anniversaire à 10h, suivie de l'inauguration de la plaque commemorative à l'entrée du cimetière à 11h et d'un hommage rendu par l'écrivain Sébastien Lapaque, auteur d'un essai sur Bernanos. 

Ce samedi 7 juillet ensuite, un rassemblement est prévu à 15h devant le cimetière, suivi d'une représentation théâtrale à 16h15 d'après l'oeuvre de Bernanos puis la projection du film "Sous le Soleil de Satan" à 20h30.