Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La BD, "c'est une façon de lire, pas forcément plus facile"

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

Gilles Ratier, bibliothécaire à la BFM de Limoges, est aussi chroniqueur et auteur spécialisé BD. Pour lui, c'est un mode d'expression qui s'adresse à tous, mais pas forcément une porte d'entrée vers la littérature classique. Entretien avec un passioné alors que débute le festival d'Angoulême.

Avec Gilles Ratier, la BFM de Limoges dispose d'un vrai spécialiste de la BD.
Avec Gilles Ratier, la BFM de Limoges dispose d'un vrai spécialiste de la BD. © Radio France - Françoise Ravanne

C'est un véritable spécialiste des bulles ! Gilles Ratier exerce son métier de bibliothécaire à la BFM de Limoges, mais il est surtout chroniqueur spécialisé sur la bande dessinée.  Il nous parlait de sa passion à 8h15 ce jeudi, alors que le 45ème festival d'Angoulême va accueillir des centaines d'auteurs jusqu'à dimanche. 

Une façon de lire

La bande dessinée, c'est pour tout le monde, et ça permet de parler de tout. Voilà ce qui séduit Gilles Ratier dans cet univers : "ça va du tout petit au plus vieux, c'est très varié dans les formats, les possibilités d'expression". Et quand on lui demande si c'est une porte d'entrée vers la lecture, il répond que "ça n'est pas vraiment le but". Pour ce passionné, la bande dessinée, c'est surtout "une façon de lire". Alors oui, ça peut donner envie de lire un roman, après avoir lu une bonne adaptation en BD, mais ce n'est pas l'objectif.  D'autant, précise-t-il, que certaines BD sont difficiles à lire ! 

Plus d'autrices BD

Pour le spécialiste qu'il est, Angoulême n'est pas l'occasion de faire des découvertes. "Ce n'est pas là qu'on trouve les pépites. On est là pour voir les éditeurs, c'est un peu le Cannes de la BD ! Les expositions sont consacrés à des auteurs déjà connus". En revanche, ça peut être des découvertes pour les jeunes quand on va à la rétrospective Jacques Martin, par exemple cette année. Quant aux changements survenus dans le 9ème art, il constate la place plus importante des femmes, "autour de 20%" et l'évolution des modes de publication, avec des BD qui sortent d'abord sur des blogs avant d'être publiées.

Ecoutez l'entretien en intégralité ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess