Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Percée du vin jaune à Poligny: la bouteille de 1774 n'a pas trouvé preneur

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Franc succès pour la première journée de la Percée du vin jaune ce samedi à Poligny: 18 000 personnes ont arpenté les rues de la ville dans une ambiance conviviale. En revanche, déception pour la vente aux enchères de vieux millésimes: la bouteille-star, un vin jaune de 1774, n'a pas trouvé preneur.

241 lots étaient proposés à la vente
241 lots étaient proposés à la vente © Radio France - Christophe Mey

Poligny, France

Le premier jour de la Percée du vin jaune ce samedi à Poligny s'est joué à guichet fermé : 18 000 visiteurs ont arpenté les rues de la ville, passant de caveaux en caveaux, dans une ambiance festive.  

Parmi les temps forts de la journée, la traditionnelle vente aux enchères de vieux millésimes de vins du Jura, avec en vedette cette année une bouteille de vin jaune d'Arbois de 1774, estimée à 30 000 à 40 000 euros. Mais déception pour les organisateurs : la bouteille n'a pas été vendue, elle va retourner dans la cave de son propriétaire. 

La bouteille de vin jaune d'Arbois 1774: un vin vendangé l'année du couronnement de Louis XVI - Radio France
La bouteille de vin jaune d'Arbois 1774: un vin vendangé l'année du couronnement de Louis XVI © Radio France - Christophe Mey

Des bouteilles pourtant convoitées à l'international

Après une mise à prix à 26 000 euros pour ce flacon rarissime, les enchères sont montées rapidement à 29 000 euros mais personne n'a surenchérit. Le marteau est tombé sans que la bouteille ne soit adjugée, car le prix minimum demandé par le vendeur n'a pas été atteint. Déception d'autant plus grande qu'une bouteille identique s'est vendue 103 000 euros en mai 2018 à Lons le Saunier, et une autre 57 000 euros lors de la Percée 2011 à Arbois.

Pour Philippe Munoz, le coordinateur de la vente, il aurait peut-être fallu mieux travailler le réseau d'acheteurs internationaux, ce genre de bouteilles étant souvent convoité par des amateurs chinois ou américains. Autre explication avancée par Olivier de Bouvet, le commissaire priseur: le fait que le bouchon a été changé en 2000 a peut être fait hésiter les acheteurs. "On aurait du mieux expliquer que le bouchon a été remplacé dans les règles de l'art par un sommelier Meilleur Ouvrier de France, et que le niveau est intact, aucun rajout de vin jaune n'ayant été effectué", estime-t-il. 

La vente a été globalement de bonne tenue., avec un vin jaune de 1842, de producteur inconnu, vendu 2 900 euros, un jaune 1857 à 2 200 euros ou un vin de paille de 1810 parti pour 2 000 euros. Quasiment l'ensemble des 241 lots a trouvé preneur et, signe d'espoir pour les organisateurs, il y avait beaucoup de jeunes parmi les acheteurs.

Choix de la station

France Bleu