Culture – Loisirs

Périgueux : un bloc de glace devient une sculpture éphémère

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord mercredi 21 décembre 2016 à 19:48

Michel Authier attaque la glace à grand coups de tronçonneuse.
Michel Authier attaque la glace à grand coups de tronçonneuse. © Radio France - Manon Derdevet

Il change la glace en statue ... Ce mercredi, le sculpteur sur glace, Michel Authier, était devant l'ancienne mairie de Périgueux, le temps d'une démonstration. De ses énormes blocs de glace sont sortis tour à tour un cygne et une étoile filante.

C'est une sculpture scintillante et délicate ... Du moins avant qu'elle ne fonde. Derrière elle, Michel Authier, un artisan passionné la façonne minutieusement. En ce mercredi après midi, le soleil n'est pas vraiment propice à la sculpture sur glace. Mais pas de quoi décourager Michel qui se lance à l'assaut de son énorme bloc de glace de 140 kg, tronçonneuse à la main.

Tronçonneuse, fer à repasser ... les outils de Michel Authier sont divers et variés. - Radio France
Tronçonneuse, fer à repasser ... les outils de Michel Authier sont divers et variés. © Radio France - Manon Derdevet

Cette fois-ci, c'est un cygne qu'il a décidé de fabriquer en moins d'une heure. Un choix inspiré selon lui par les bâtiments ensoleillés de Périgueux. Plus tard, ce sera une étoile filante qu'il créera devant plusieurs dizaines de spectateurs émerveillés.

Mais le répertoire du sculpteur est très large. Une voiture à taille réelle ou encore un bar entièrement fait de glace, Michel Authier ne recule devant aucune commande.

Un ancien pâtissier devenu sculpteur de glace

Pourtant rien ne destinait le Narbonnais à s'attaquer à la glace. C'est il y a une quinzaine d'années que l'ancien pâtissier a plongé ses mains dans son congélateur gelé. Un premier contact avec la matière qui s'est avéré être une véritable révélation. Exit les éclairs au chocolat, c'est désormais les éclats de la glace qui lui mettent des étoiles dans les yeux.

Résultat : une passion désormais devenue un travail à plein temps. C'est maintenant entre Saint-Tropez, Megève et Narbonne que Michel Authier et sa femme Sophie vivent leur passion au gré des commandes de mariages et autre grandes manifestations qu'ils reçoivent régulièrement.

Et ce mercredi, c'est un petit morceau de ce travail de longue haleine que les Périgourdins ont pu contempler.

Une première sculpture de l'artisan représentait un cygne qui n'a pas pu prendre son envol mais qui a plu à de nombreux périgourdins. - Radio France
Une première sculpture de l'artisan représentait un cygne qui n'a pas pu prendre son envol mais qui a plu à de nombreux périgourdins. © Radio France - Manon Derdevet

Pour en savoir plus sur leur travail rendez-vous sur leur site internet.