Culture – Loisirs

A Périgueux, le musée Vesunna fait revivre les jeux antiques

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord jeudi 11 août 2016 à 19:43

Les animateurs étaient habillés en tenue d'époque.
Les animateurs étaient habillés en tenue d'époque. © Radio France - Xavier Dalmont

En cette période de Jeux Olympiques, le musée gallo-romain de Périgueux a fait revivre les jeux antiques à l'occasion d'un atelier avec les enfants.

Alors que les Jeux Olympiques battent leur plein à Rio, pendant toute une après-midi le musée gallo-romain s'est replongé à l'époque des jeux antiques.

A l'époque, les sportifs pratiquaient le pentathlon, le lancer de disque. Ce n'était pas une partie de plaisir explique Julien Grelier l'animateur. "Le disque faisait 20 centimètres de diamètre et deux kilos. Cette épreuve faisait partie du pentathlon, dans le public il y avait une grande effervescence." Les animateurs n'ont pas hésité à faire des démonstrations. Le public a pu tester. "C'est agréable mais c'est lourd!" sourit Aurélie. "Avec la famille nous regardons les JO, alors allier Histoire et plaisir de pratiquer c'est agréable."

La notion de record n'existait pas

Les jeux d'aujourd'hui n'ont rien à voir avec les jeux antiques. "A l'époque un athlète victorieux était un athlète reconnu par les Dieux et qui avait pu et su  prouver sa valeur. Être détenteur d'un record n'avait pas de valeur, " explique Michel Vollaro, animateur de l'atelier. Certaines épreuves existent encore aujourd'hui. La course, le lancer de disque ou la lutte par exemple. D'autres comme le pugilat ou le pancrace ont disparu. A l'époque pas de dopage, soudoyer les arbitres était sévèrement puni. Le concurrent était fouetté de verges lorsqu'il était pris en flagrant délit de corruption.

Reportage de Xavier Dalmont