Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - A Excideuil, on cherche de l'or les pieds dans l'eau

-
Par , France Bleu Périgord

Tous les jeudis, à Excideuil,vous pouvez vous transformer, le temps d'un après-midi, en chercheur d'or. Philippe Roubinet, orpailleur depuis vingt ans, vous explique les techniques de ce travail ancestral, les pieds dans l'eau.

Tous les jeudis, à Excideuil, vous pouvez vous essayer à l'orpaillage, et chercher de l'or au fond de la Loue.
Tous les jeudis, à Excideuil, vous pouvez vous essayer à l'orpaillage, et chercher de l'or au fond de la Loue. © Radio France - Ambre Rosala

Les pieds dans la Loue, près du camping d'Excideuil, la petite dizaine de stagiaires écoute attentivement les instructions de Philippe Roubinet, orpailleur depuis vingt ans. Il faut d'abord creuser bien profond, au fond de la rivière. Puis déposer la terre dans un tamis, au dessus d'une batée, un outil en forme de cône, indispensable pour tout bon chercheur d'or. 

Le tamis et la batée sont les outils indispensables pour chercher, et peut-être trouver, de l'or dans la rivière.
Le tamis et la batée sont les outils indispensables pour chercher, et peut-être trouver, de l'or dans la rivière. © Radio France - Ambre Rosala

Ensuite, il faut brasser la terre avec de l'eau, jusqu'à ce qu'il ne reste plus q'une fine couche de sable. Le geste précis, Philippe Roubinet repère quatre petites paillettes d'or, les attrape avec son doigt et les dépose dans un petit tube rempli d'eau. "Ce n'est pas énorme, mais c'est déjà ça !", lance l'orpailleur. Il assure que chacun peut trouver de l'or si toutes les étapes sont bien respectées. 

"C'est rigolo, ça fait un peu rêver l'orpaillage"

"Je ne pense pas trouver de trop gros trucs", souffle Juliette, 11 ans, en remuant sa batée. "Mais une ou deux petites paillettes, ce serait bien !" Sa mère, Hélène, est moins optimiste. "Pour l'instant, ça ne mord pas beaucoup", plaisante la mère de famille. "Mais c'est rigolo, et ça fait un peu rêver l'orpaillage." En vacances dans la région, elle a voulu découvrir cette activité avec toute sa famille. Et elle plaît autant à ses trois enfants qu'à son mari David. "C'est ludique, et en plus c'est spécifique de la région, donc on en profite !"

David, et sa fille Juliette, en vacances dans la région, tente de trouver de l'or dans le fond de la Loue, en brassant la terre dans une batée.
David, et sa fille Juliette, en vacances dans la région, tente de trouver de l'or dans le fond de la Loue, en brassant la terre dans une batée. © Radio France - Ambre Rosala

Une petite poussière d'or et des pierres de grenat

Annie, elle, est venue avec son petit-fils de six ans. et c'est une habituée. "Je venais déjà avec sa mère, quand elle était à peine plus âgée que lui. J'aime bien cette activité parce qu'elle fait comprendre comment fonctionne notre terre... Et ça sort un peu de l'ordinaire." Le travail d'Annie a fini par payer : en plus d'une petite poussière d'or, elle a trouvé quatre ou cinq petites pierres rouges, du grenat. De quoi lui faire une jolie bague. 

Philippe Roubinet (à droite), chercheur d'or depuis vingt ans, explique les techniques de l'orpaillage lors d'un stage qui a lieu tous les jeudis après-midi à Excideuil.
Philippe Roubinet (à droite), chercheur d'or depuis vingt ans, explique les techniques de l'orpaillage lors d'un stage qui a lieu tous les jeudis après-midi à Excideuil. © Radio France - Ambre Rosala

La participation au stage se fait sur inscription, auprès de l'Office de Tourisme Naturellement Périgord, pour la somme de 20 euros pour les adultes, ou 16 euros par personne si vous venez en famille. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess