Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS - À Tours, la saison des colonies de vacances est lancée

lundi 9 juillet 2018 à 19:00 Par Olivia Cohen, France Bleu Touraine

150 enfants ont ouvert la saison des colonies de vacances ce lundi et rallié Longeville-sur-Mer, en Vendée, un site géré par le département d'Indre-et-Loire, qui permet aux plus défavorisés de partir pour des séjours de 15 jours.

150 petits Tourangeaux ont pris le car pour partir en colonie de vacances grâce au département
150 petits Tourangeaux ont pris le car pour partir en colonie de vacances grâce au département © Radio France - Olivia Cohen

Tours, France

Eux suivront le match France-Belgique depuis leur colonie de vacances ! C'était le grand départ ce lundi pour 150 petits Tourangeaux qui ont pris le car pour rallier Longeville-sur-Mer, au bord de la mer en Vendée, un site qui appartient au conseil départemental d'Indre-et-Loire. 

J'ai l'impression d'avoir oublié plein de trucs ! - Une maman stressée

Pour beaucoup de bambins, ces vacances à la mer, c'est une première. Au pied du car, ils ont le sourire jusqu'aux oreilles et n'écoutent déjà plus les dernières recommandations parentales. Les plus stressés, ce sont les adultes, larme à l'œil et main sur le cœur : "Je me sens un peu triste, c'est la première fois, il a 7 ans et lui le vit très bien, mais moi je suis stressée, j'ai l'impression d'avoir oublié plein de trucs !"

Beaucoup d'enfants n'auraient pas pu partir sans le coup de pouce du département - Radio France
Beaucoup d'enfants n'auraient pas pu partir sans le coup de pouce du département © Radio France - Olivia Cohen

Les monitrices et moniteurs en T-shirt bleu courent partout, notamment Léa : "La montée dans le bus est importante, c'est à ce moment que les parents nous remettent les médicaments et nous signalent les informations importantes concernant leurs enfants. On a chacun un carnet, on note tout et après une fois arrivés, on centralise pour qu'il n'y ait pas d'informations qui se perdent."

De l'organisation, il en faut, surtout quand on part pour la première fois en colonie de vacances, comme Nesrine, 8 ans, casquette rose et dent de lait en moins : "J'ai découpé des étiquettes avec mon nom écrit dessus et maman les a collés sur mes habits !"

Plus, je n'aurais pas pu me le permettre financièrement - Une maman

Pour Nesrine et plein d'autres, ces vacances à la mer ont été rendues possibles par le département. Le prix du séjour est établi en fonction du quotient familial, le reste est pris en charge. Sans ce coup de pouce, ce serait trop cher, beaucoup de parents n'auraient pas pu se le permettre : "Normalement, le séjour de deux semaines, c'est 352 euros. Avec le quotient familial, ça me le ramène à 172,50 euros par enfant, sachant que j'en laisse partir deux. Plus, je n'aurais pas pu !"

Les soutes se ferment, les cars démarrent et les mains s'agitent pour se dire au revoir : en route pour le surf, la pêche à pied et le soleil pendant quinze jours. 

En tout, 870 enfants de 7 à 16 ans vont partir tout l'été dans les deux colonies de vacances du département, l'une à Longeville, l'autre à Mayet-de-Montagne dans l'Allier.

Au centre, Nesrine, caquette rose et dent de lait manquante, qui part avec sa grande sœur, son cousin et sa copine - Radio France
Au centre, Nesrine, caquette rose et dent de lait manquante, qui part avec sa grande sœur, son cousin et sa copine © Radio France - Olivia Cohen
Les moniteurs et monitrices sont salariés par le département - Radio France
Les moniteurs et monitrices sont salariés par le département © Radio France - Olivia Cohen