Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

PHOTOS- Au coeur du musée de l'écorché d'anatomie du Neubourg

C'est un lieu unique au monde : le musée de l'écorché d'anatomie au Neubourg, dans l'Eure. L'établissement expose les créations du docteur Auzoux, originaire de Saint Aubin d'Écrosville, qui ont permis aux futurs médecins de ne plus pratiquer la dissection pour étudier l'anatomie humaine.

Un écorché et un coeur accueillent les visiteurs dès l'entrée du musée du Neubourg
Un écorché et un coeur accueillent les visiteurs dès l'entrée du musée du Neubourg © Radio France - Laurent Philippot

Une idée de sortie, même avec des enfants, puisque le musée de l'écorché d'anatomie, au Neubourg, dans l'Eure, accueille les jeunes visiteurs à partir de six ans. Au rez-de chaussée, c'est une succession d'organes et de membres humains - cœur, oreille, œil, bassin, fémur, main... - œuvre du docteur Auzoux au XIXe siècle. 

Publicité
Logo France Bleu
Détail d'un petit écorché. Toutes ses pièces se démontent © Radio France - Laurent Philippot
Voyage avec cette planche d'anatomie en arabe © Radio France - Laurent Philippot

Un atelier, qui a compté jusqu'à soixante ouvrières, avait été créé dans la maison natale du médecin, à deux pas du Neubourg, à Saint Aubin d'Écrosville. Dans cet atelier, ont été produits des centaines d'écorchés d'anatomie, qui se sont exportés dans le monde entier, en Angleterre, en Amérique latine ou aux États-Unis. L'usine d'écorchés a fermé en 2002

À l'époque du docteur Auzoux, on déterrait des cadavres dans les cimetières de Londres pour les dissections" - François Dubosc, président de l'association du musée 

La pièce maîtresse du musée, le grand écorché d'anatomie du docteur Auzoux © Radio France - Laurent Philippot

Créé en 1894, le grand écorché, composé de 96 pièces, a nécessité des centaines d'heures de travail. Les écorchés du docteur Auzoux ressemblent à un jeu de construction, entièrement démontable, pour étudier l’anatomie humaine ou animale.

Les moules sont composés en alliage de Darset, un mélange de plomb, d'étain et d'antimoine © Radio France - Laurent Philippot
Pigments, colle de poisson de Russie, eau et peinture blanche pour donner de la couleur aux pièces © Radio France - Laurent Philippot
Certains effets sont créés à partir de baudruches de bœuf, de semoule, de lichen ou de nacre broyée © Radio France - Laurent Philippot

Le médecin utilisait du papier, de la colle de poisson, de la fibre de lin, de la poudre de liège et du blanc de Meudon pour fabriquer ses écorchés qui sont à la fois solides, légers et résistants. On a même retrouvé un écorché intact à proximité de l’épicentre de l’explosion nucléaire de Nagasaki

Vous vous êtes déjà demandé comment c'était dans votre oreille ? © Radio France - Laurent Philippot

Une salle consacrée à la faune et à la flore

Louis Thomas Jérôme Auzoux (1797-1880) ne s'est pas contenté de réaliser des écorchés de corps humains ou d'animaux. Il a aussi créé des moules de champignons. La seconde pièce du rez-de-chaussée est consacrée à la faune et à la flore avec des travaux de disciples ou d'élèves du docteur Auzoux. Le visiteur peut admirer des oiseaux, des reptiles, des poissons ou des insectes.

Coâ, tu veux ma photo ? Écorché de batracien © Radio France - Laurent Philippot
Y'a pas de lézard ! © Radio France - Laurent Philippot
Certainement une cousine de la mouche de David Cronenberg © Radio France - Laurent Philippot
Une abeille de plus de cinquante centimètres, forcément, ça va faire le bzz bzz © Radio France - Laurent Philippot

Des trésors dans la réserve 

À titre exceptionnel, François Dubosc, le président de l'association du musée, a ouvert à France Bleu Normandie les réserves. 

Après des années à la présidence de l'association du musée, François Dubosc passe le relais ce vendredi © Radio France - Laurent Philippot

Des centaines de pièces y sont stockées : un squelette de chameau, une main et des dizaines et des dizaines de planches de végétaux. Un trésor inestimable,  l'une de ces planches, encadrée, s'est vendue récemment 130 euros dans l'émission "Affaire conclue" sur France 2. 

Une partie de la réserve du musée de l'écorché d'anatomie © Radio France - Laurent Philippot

Le musée de l'écorché d'anatomie du Neubourg accueille chaque année 2000 à 3000 visiteurs. Il est ouvert de 14h00 à 18h00, du mercredi au dimanche. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu