Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de Fougères, le château du Rocher Portail se déconfine avec des animations adaptées au contexte sanitaire

-
Par , France Bleu Armorique
Maen-Roch

Près de Fougères, le château du Rocher Portail se déconfine, comme les autres bâtiments historiques, après des mois de sommeil. Pendant le week-end prolongé de la Pentecôte, il a fait le plein. De nombreuses familles en ont profité pour une première sortie "patrimoine" depuis mi-octobre.

Le château du Rocher Portail accueille de nouveau les visiteurs depuis le 19 mai, avec de nouvelles animations y compris en extérieur
Le château du Rocher Portail accueille de nouveau les visiteurs depuis le 19 mai, avec de nouvelles animations y compris en extérieur © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Flâner dans un château avec du mobilier d'époque encore sur place, comme si le temps s'était arrêté : cela faisait plus de six mois que c'était impossible. Pour ce premier week-end prolongé avec des monuments historiques de nouveau ouverts, le château du Rocher Portail à Maen Roch, près de Fougères, a enfin retrouvé les familles et férus de patrimoine. 

Renouer avec le patrimoine

Parmi les visiteurs du lundi, c'est la première sortie culturelle en intérieur depuis le deuxième confinement, mi-octobre. "On attendait que ça !" lance Naïma. "On avait l'habitude de faire les châteaux de la Loire souvent, et là, ça nous manquait de ne pas faire de musées", ajoute Nicolas. De son côté, Samuel prend le temps d'expliquer les différentes époques auxquelles les meubles des chambres ou de la salle de billard ont été conçus : "c'est notre première sortie, _le dernier château, c'était à Combourg juste à la veille du deuxième confinement_."

Les familles ont profité du week-end de la Pentecôte pour une première sortie culturelle
Les familles ont profité du week-end de la Pentecôte pour une première sortie culturelle © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

"On sait bien qu'on va avoir une perte sur les groupes et les étrangers, qui ne sont pas là cette année, lance Madly Roussel, co-propriétaire du château. Mais _les français et les locaux répondent présents, ils avaient vraiment hâte de retrouver les lieux culturels_, donc ça fait plaisir." Près de 250 visiteurs ont fait le déplacement pour le dimanche de Pentecôte. 

Parcours et animations adaptés au contexte sanitaire

Avec les nouvelles règles sanitaires, pas plus de 300 personnes maximum à l'intérieur du château désormais. "Ça ne nous arrive jamais, on a la chance d'avoir un bâtiment de 3.000 mètres carré, donc aucun souci de distanciation sociale", se réjouit Madly Roussel. Les visites guidées sont pour l'heure annulées, afin de ne pas créer de regroupements, mais la petite équipe d'accueil souffle quelques précisions aux plus curieux au fil des pièces. 

Au dernier étage, les chambres des domestiques sont comme figéees dans le temps
Au dernier étage, les chambres des domestiques sont comme figéees dans le temps © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Les propriétaires des lieux ont aussi repensé les animations proposées pour intéresser les plus jeunes. "On a une chasse au trésor pour les enfants, avec des questions dans chaque pièce, explique Manuel Roussel. _Avec le covid, on a développé une offre de jeux dans les jardins_, avec un pont de singe, des cabanes, du tir à l'arc." "Ça permet de visiter un château tout en étant serein, en pouvant se promener aussi à l'extérieur", ajoute Madly Roussel. 

Dans les jardins, un palais des glaces, version comestible, a aussi remplacé le salon de thé toujours fermé. Des expositions temporaires ont aussi pris place dans plusieurs espaces plus ou moins insolites du château, comme les écuries. "Ça se marie bien entre l'art contemporain, le neuf, et le bâtiment ancien", lance la copropriétaire des lieux. 

Une exposition a investi les écuries du château
Une exposition a investi les écuries du château © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

"Il faut évoluer en fonction de la demande, les familles sont contentes de ressortir, prendre un bol d'air, et avec une visite toute en sécurité, estime Manuel Roussel. _La leçon de l'été dernier, c'était le besoin de grands espaces_, donc on a terminé l'aménagement des jardins et créé des nouveautés à l'extérieur." Et le résultat est là selon lui, avec de plus en plus de familles parmi les visiteurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess