Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS - Dordogne : Laurent Lafitte et Lily-Rose Depp en tournage dans le gouffre de Proumeyssac

mercredi 27 septembre 2017 à 15:28 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Depuis le début du mois de septembre, l'équipe du tournage "Les fauves" réalisé par Vincent Mariette a posé ses caméras en Dordogne. Pendant deux jours, l'équipe s'installe dans le gouffre de Proumeyssac pour y tourner la scène majeure du long-métrage. Nous nous sommes glissés dans les coulisses.

Le réalisateur Vincent Mariette (au centre) a investi le gouffre avec son équipe.
Le réalisateur Vincent Mariette (au centre) a investi le gouffre avec son équipe. © Radio France - Benjamin Fontaine

Depuis le lundi 4 septembre, l'équipe de tournage du film "Les fauves" produit par Kazak Productions a pris ses marques en Dordogne. Le réalisateur de ce long-métrage, Vincent Mariette a déjà tourné de nombreuses scènes au camping de Trémolat où se déroule l'action du film. Après quelques scènes dans la forêt de Campagne, ce mercredi 27 l'équipe technique s'est installée dans le gouffre de Proumeyssac. "Pendant deux jours, on va tourner deux scènes très importantes dans l'intrigue du film, c'est le climax," explique le réalisateur, qui reste très secret sur le scénario. Seule certitude, un animal sauvage et mystérieux sera au cœur du film.

Une grue posée sur la passerelle du gouffre permet de filmer les scènes du long-métrage. - Radio France
Une grue posée sur la passerelle du gouffre permet de filmer les scènes du long-métrage. © Radio France - Benjamin Fontaine

Un lieu de tournage peu ordinaire

Au fond du gouffre, les pieds dans l'eau, habillés de vêtements sombres, Laurent Lafitte et Lily-Rose Depp répètent la scène qu'ils vont joueur quelques minutes plus tard. Un assistant règle les projecteurs qui vont permettre d'illuminer le gouffre comme en plein jour. Le chef-opérateur dirige la grue qui va permettre de filmer les deux comédiens. "C'est un décor particulier avec beaucoup de personnes qui circulent dans un espace réduit. On a beaucoup travaillé en amont, pour faire des repérages et imaginer au mieux l'emplacement du matériel," confie Amaury Ovise, producteur du film. A l'extérieur, la grande salle de vie, au-dessus de la boutique, a été transformée en salle de restauration et quelques bureaux servent de loges pour les comédiens.

Un lieu de tournage peu ordinaire. Reportage dans les coulisses.

Le réalisateur Vincent Marette et son chef-opérateur observent les répétitions devant leur écran de contrôle. - Radio France
Le réalisateur Vincent Marette et son chef-opérateur observent les répétitions devant leur écran de contrôle. © Radio France - Benjamin Fontaine

Laurent Lafitte à la découverte du Périgord

Pendant les derniers réglages, les deux acteurs posent quelques questions au directeur du site sur l'histoire du gouffre. "Ici vous avez des stalagmites qui sont assez peu nombreuses et des stalactites qui peuvent mettre des milliers d'années à se former," explique Alain Francès à Lily-Rose Depp, les yeux ébahis. La jeune actrice découvre le Périgord, tout comme son partenaire de jeu. "Je suis allé voir Lascaux 4 un peu à reculons je dois le dire mais c'est vraiment bien fait, c'est ludique et instructif. J'ai aussi vu le château de Beynac et bien sûr j'ai goûté les produits du Périgord. C'est tout ce que j'aime et c''est un problème car je n'ai pas prévu de prendre du poids d'ici la fin du tournage," s'amuse l'acteur avant de partir déjeuner. Il quittera le Périgord en fin de semaine. L'équipe, elle, va rester sur place jusqu'à la fin du mois d'octobre.

"La gastronomie en Périgord c'est tout ce que j'aime" dit Laurent Lafitte

Le gouffre de Proumeyssac a été investi par l'équipe de tournage. - Radio France
Le gouffre de Proumeyssac a été investi par l'équipe de tournage. © Radio France - Benjamin Fontaine